Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ouverture du 11ème Festival international du film de femmes de Salé




Ouverture du 11ème Festival international du film de femmes de Salé
Le rideau a été levé, lundi soir, sur la 11ème édition du Festival International du Film de Femmes de Salé, en présence d'une pléiade d’artistes et de personnalités du monde de l’art, de la culture et des médias. L'ouverture de cette édition (25-30 septembre), placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, a été marquée par un hommage posthume à Abdellah Bayahia, à travers la projection d’un film retraçant la vie de ce grand homme qui a servi la profession du cinéma dans le Centre cinématographique marocain (CCM) pendant plus de 37ans et dont la disparition a affecté la communauté du cinéma.
L’actrice égyptienne Rogina a également reçu un hommage en reconnaissance de sa riche carrière artistique. Dans une allocution de circonstance, la star égyptienne s’est dite fière de cet hommage qu’elle reçoit au Maroc, un pays auquel elle est attachée et qui accorde une importance particulière à la culture et à l’art à travers les différentes manifestations organisées au niveau du Royaume.
Un autre hommage a été rendu à l’actrice turque, Defne Halman, qui a remporté 12 prix d’interprétation. S’exprimant à cette occasion, le président de l’Association Bouregreg initiatrice de cette manifestation culturelle, Noureddine Chamaou, a souligné que ce festival se positionne à l’échelle internationale en tant que manifestation consacrée spécialement au « Cinéma féminin » et se démarque par une conception thématique nouvelle à même de renforcer les   dimensions à la fois cinéphilique, éducative, culturelle et festive.
D’édition en édition, ce festival veille à préserver les acquis et à s'ouvrir sur de nouveaux horizons en quête de nouvelles amitiés, de personnes et d’artistes de cultures différentes et qui ont fait de l’art en général et du cinéma en particulier, le fer de lance de leur lutte pour un monde meilleur, a relevé M. Chamaou, qui est également le président du festival. De son côté, le maire de Salé, Jamaâ El Moutassim, a indiqué que ce festival est devenu un rendez-vous incontournable qui contribue au rayonnement de la ville de Salé à l’échelle nationale et internationale et une plate-forme de rencontre, de dialogue et d’échange entre des cinéastes de renom provenant des quatre coins du monde.

Mercredi 27 Septembre 2017

Lu 380 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs