Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ouverture de la 15ème édition du FCAK : Le cinéma africain en fête à Khouribga




Ouverture de la 15ème édition du FCAK : Le cinéma africain en fête à Khouribga
Coup d’envoi de la 15ème édition du  Festival du cinéma africain de Khouribga (FCAK)  qui se déroulera  du 30 juin au 7 juillet, avec la participation de 12 longs-métrages à la compétition officielle pour le Grand prix Ousmane Sembene.
Lors de cette  édition, outre deux longs-métrages des réalisateurs marocains, Mohamed Nadif, «Andalousie mon amour» et Faouzi Bensaidi, «Mort à vendre», dix autres pays sont également en lice, en l’occurrence le Sénégal «Aujourd’hui» d’Alain Gomis, le Mali «Toiles d’araignées» d’Ibrahima Toure, le Gabon «Collier du Makokou» d’Henri Josef Komba, le Burkina Faso «Bayiri, la patrie» de Pierre Yaméogo, le Rwanda  «Matière grise» de Kivu Ruhorahoza, l’Angola «Por aqui tudo bem» de Pocas Pascoal, le Congo «Viva Riva» de Djo Munga, la Tunisie «Dima Brando» de Ridha Behi, l’Algérie «Combien tu m’aimes» de Fatma Zohra Zamoum et l’Egypte «Amar Palm» de  Khaled Youssef.
Présidé par le critique de cinéma marocain Mohamed Dahan, le jury du Festival est composé de grandes figures du 7ème art international: la Française, Osange Silou-Kieffer, l’Ivoirien Sidiki Bakaba, le Burkinabé Soma Ardioma, le Camerounais Girard Essomba, la Tunisienne Leila Ouaz et  la Marocaine Nofissa Sbai
Au programme de cette édition, figure une conférence sur les perspectives du cinéma en Afrique, qui sera animée par Noureddine Sail, président de la Fondation du Festival du cinéma africain de Khouribga (FFCAK) et directeur du Centre cinématographique marocain (CCM), avec la participation du journaliste et critique de cinéma, le Sénégalais, Ababakar Diop, du producteur exécutif et critique de cinéma, le Tunisien, Mohamed Nejib Ayed et du réalisateur et producteur, le Congolais Balufu Bakupa Kanyinda.
Les organisateurs prévoient également des ateliers de formation portant sur le scénario, le montage et la photo encadrés par des professionnels marocains et étrangers, ainsi que des caravanes cinématographiques qui se rendront dans les villes minières d’Oued-Zem, Boujniba, Hattane et Boulanoire.
Par ailleurs, un hommage sera rendu à trois figures de proue du 7ème art africain: l’actrice marocaine Mouna Fettou,  le Mauritanien Abderrahmane Sissako et l’Ivoirien Roger Gnoan Mbala.
A rappeler que le film égyptien «Six, sept, huit», de Mohammed Diab, avait remporté le Prix Ousmane Sembene, le Grand prix de la 14ème édition du Festival du cinéma africain de Khouribga, tandis que «La 5ème corde», long-métrage de la réalisatrice marocaine, Selma Bargach, a obtenu le prix du jury.
Le prix de la meilleure réalisation a été attribué au Tunisien Abdellatif Benammar pour son film «Les palmiers blessés», alors que le prix du scénario est revenu au réalisateur algérien Abdelkrim Bahloul pour son film «Voyage à Alger ».

Chouaib Sahnoun
Samedi 30 Juin 2012

Lu 565 fois


1.Posté par le marocain le 30/06/2012 13:12
A quand ce festival du cinéma africain à Youssoufia, ville elle aussi phosphatière, qui est marginalisée depuis les années 1960. Cette nouvelle province mérite elle aussi ses festivals,comme celle de Khouribga.
Cette ville a donné au pays des hommes de tout calibre(des sous officiers des FAR,Gendarmerie,des hauts cadres de phosphate.
Rendons lui son prestige,s'agissant d'une ville où il y a des Saints sans reproches.
Sidi Ahmed Moul Oued,Sidi Boumehdi El Ghaouti,)presque une ville Sainte.

2.Posté par BITIL MOURAD le 03/07/2012 12:29
un festival anti- centralisation tout nous vient du centre RABAT le moindre détail est dicte par le CCM.lES GENS a khouribga doivent appliquer a la lettre les ordres du personnage principal du muppet show.Allons un jour nous prendre rn main en comptant sur nos propre moyens ou allons nous rester allienes à vie.Une question qui restera sans réponse tant que l'andouille détient les destines et le sort de ce prestigieux festival


Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs