Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ouverture de la 10e journée du Botola Pro Elite 1 : L’ASFAR en pays Abda à la recherche d’un leadership perdu




Ouverture de la 10e journée du Botola Pro Elite 1 : L’ASFAR en pays Abda à la recherche d’un leadership perdu
Après une neuvième journée bien piteuse de par une frilosité offensive criarde comme jamais cette saison (six buts en sept rencontres jouées dont quatre en un seul match) voilà que la dixième journée pointe déjà, avec une belle affiche en guise d’ouverture. En effet, dès ce soir à 20 heures, le stade Al Massira ouvrira ses portes pour y accueillir  un explosif OCS-ASFAR. Sûr que les Militaires qui en une dizaine de jours ont perdu bien des choses qui plus est, au profit des Bidaouis (RCA, Coupe du Trône et tête du classement, WAC) ne se déplaceront pas au pays des Abdas pour s’y balader. Gageons qu’ils voyageront dans la perspective de réparer bel et bien l’erreur subie dans leur logique de gagnant. Mais, ce ne sera pas une promenade de santé car le vis-à-vis est dans une situation bien plus complexe encore. L’OCS, en trois rencontres, n’a récolté qu’un point (à domicile HUSA) sur les neuf possibles (deux défaites CODM et MAT en déplacement), a encaissé 6 buts, n’a pas marqué le moindre but en plus de deux penaltys  ratés, un comble pour une attaque dont le fer de lance,  Hamdallah Abderrazzak, fort de ses huit buts, est le meilleur buteur actuellement de la Botola.
L’OCS, après ces travers, a dégringolé de la seconde à la septième place et l’ASFAR qui caracolait en tête a vu, en deux rencontres reportées (WAF et RCA), le WAC lui ravir son bien, à savoir le leadership et ne devenir qu’un banal dauphin en compagnie du MAS. Ce dernier justement freiné dans sa remontée fantastique à domicile par un KAC désinvolte, jouera samedi  en derby son compagnon de palier le WAF. Dans cette lutte au sommet en parallèle à Casablanca le RCA jouera un OCK qui est  loin d’être la foudre de guerre d’antan, c’est tout juste s’il vivote aux fins fonds de la classe en bon cancre. Sûr que les deux finalistes, absents de la compétition, auront à cœur de remettre les choses en place et récupérer leur position d’avant timbale. D’autant plus que le WAC, le lendemain, ira à Kénitra pour y jouer le fanfaron de service, le KAC qui malgré ses mille et un déboires  reste bien intrigant et surtout difficile à prendre. Au restant des rencontres, le MAT, de plus en plus brillant, ira rendre visite à Al-Inbiat au Hassania d’Agadir où il ne fait pas bon de fouler le gazon. Des éminences et non des moindres en savent des choses. La lanterne rouge patenté, à savoir le RBM qui ne se départe pas de sa guigne, tentera son premier succès aux dépens des Rifains du CRA, les Doukkalis dans une bonne ascendance recevront les Meknassis du CODM décidément maudits et le FUS qui va mieux a dans ses visées de manger à pleines dents de la clémentine en recevant la RSB.

Mohamed Jaouad Kanabi
Vendredi 30 Novembre 2012

Lu 586 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs