Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ouverture aux personnes de tous les âges dans l'environnement urbain

Le Maroc a célébré la Journée internationale des personnes âgées




Le Maroc a célébré hier , à l'instar des autres pays de la planète, la Journée internationale des personnes âgées sous le thème "Durabilité et ouverture aux personnes de tous les âges dans l'environnement urbain".
La célébration de cette journée intervient alors que le Conseil économique, social et environnemental (CESE) venait d'adopter son rapport sur la situation des personnes âgées, une auto-saisine du Conseil élaborée par la commission permanente en charge des affaires sociales et de la solidarité, rappelle la MAP.
Ce rapport répond au constat que 10% de la population marocaine a plus de 60 ans et que le vieillissement croissant de la population pose plusieurs défis.
L'examen des données existantes permet de souligner que seul 1/5 des personnes âgées dispose d'une couverture sociale et médicale. Peu ont accès aux soins, et leur dépendance physique et financière augmente, dans un contexte où la prise en charge de ces personnes dans le cadre familial est menacée, notamment par la nucléarisation croissante des ménages, a ajouté le CESE.
Le CESE met en exergue, dans ce cadre, "l'aménagement actuel inadapté de l'espace public urbain qui ne favorise ni la mobilité, ni une vie sociale épanouie pour les personnes âgées".
Le Conseil met également l'accent sur l'inadéquation des infrastructures des centres d'accueil aux spécificités des personnes âgées ainsi que le manque de qualification et de motivation de leur personnel.
En s'appuyant sur le recueil et l'analyse des informations disponibles, l'écoute de plusieurs parties concernées ainsi qu'un benchmark des expériences étrangères de cinq pays dans ce domaine, le CESE recommande d'élaborer "une politique publique intégrée de protection des personnes âgées, dotée des moyens d'accompagnement et d'évaluation, qui prenne en considération leurs droits en termes de dignité, de participation et d'inclusion sociale".
Le Conseil appelle en premier lieu à généraliser la retraite dans le cadre de la réforme globale des régimes de retraite, à assurer l'extension de la sécurité sociale et de la couverture médicale aux personnes âgées, notamment au profit de celles aux revenus modestes, proposant pour ces dernières la création d'un "minimum vieillesse" dans le cadre du Fonds de cohésion sociale.
Le CESE considère que le maintien au sein de la famille des personnes âgées doit être privilégié chaque fois que cela est possible, et que la prise en charge totale en institution ne doit être que le dernier recours, recommandant, dans ce cadre, de soutenir le placement familial en milieu rural, au profit des personnes âgées sans liens familiaux ou en situation d'abandon.
En matière d'accessibilité, le CESE propose la révision des lois relatives aux constructions de manière à garantir l'accès, la sécurité et la circulation des personnes âgées.
Dans son message à l'occasion de cette journée, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon souligne que le vieillissement rapide de la population et l'urbanisation détermineront de plus en plus la forme que prendront nos sociétés, notant que, selon les prévisions, le nombre de personnes âgées de plus de 60 ans vivant dans des villes augmentera à plus de 900 millions d'ici à 2050. Elles totaliseront alors le quart de la population urbaine des pays développés.
Le thème de la Journée internationale des personnes âgées de cette année "Durabilité et ouverture aux personnes de tous les âges dans l'environnement urbain" souligne, dit-il, la nécessité d'ouvrir les villes aux personnes de tous les âges, rappelant que la Conférence des Nations unies sur le logement et le développement urbain durable (Habitat III- Quito en octobre 2016), est l'occasion de progresser dans cette action.
"Ouvrir les villes aux personnes âgées signifie qu'il faut créer pour elles des possibilités de participation économique et sociale dans un environnement accessible et sûr. Cela suppose aussi de leur assurer un logement abordable ainsi que les services de santé et les services sociaux dont elles ont besoin pour vieillir dans leur environnement", ajoute M. Ban qui conclut son message avec un appel, en cette Journée internationale des personnes âgées, "aux gouvernements de tous les pays de rendre les villes et les établissements humains ouverts, sûrs, résilients et durables de sorte que nul ne soit laissé de côté, quel que soit son âge".

Libé
Jeudi 1 Octobre 2015

Lu 156 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs