Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ould Souilem rencontre des acteurs de la société civile de Dakhla




Ahmeddou Ould Souilem, ex-dirigeant du polisario qui a regagné récemment la mère-patrie, a tenu, à Dakhla, sa ville natale, une rencontre avec les acteurs de la société civile. La rencontre  était axée, essentiellement, sur la situation dans les camps de Tindouf.
Ould Souilem a profité de cette rencontre pour faire part du mécontentement des populations de ces camps et des pratiques du polisario, dont les décisions  ne sont  pas seulement influencées par l'Algérie, mais prises à Alger.
Ould Souilem a révélé en outre "l'irréalisme et la faillite  de la thèse séparatiste des dirigeants du polisario qui ne répond, dit-il,  ni aux convictions, ni aux aspirations des Sahraouis", soulignant le ras-le-bol des populations des camps de Tindouf et leur mécontentement des agissements du groupe dirigeant du polisario et de l'Algérie qui "trouvent leurs intérêts dans le statu quo, au détriment des habitants de ces camps.
Répondant à des questions posées par l'assistance, Ould Souilem a attiré l'attention sur les contradictions de la position de l'Algérie qui "prétend défendre les intérêts des Sahraouis, auxquels elle refuse le choix du  retour à la mère-patrie,  tout en les parquant dans les camps où la vie est un dilemme", notant que "l'Algérie utilise le polisario pour mener une guerre par procuration contre le Maroc".
Il a condamné à cette occasion "l'intransigeance dont le polisario  qui n'est d'ailleurs pas maître de ses décisions,  fait montre tout en agissant sur instruction de l'Algérie et de ce fait, ne peut souscrire à un projet de solution au conflit".
Par ailleurs, Ould Souilem a dénoncé le processus "d'appauvrissement, d'endoctrinement moral et de lavage de cerveau" dont est victime la population de Tindouf. “Processus, a-t-il expliqué, que le polisario utilise pour enraciner la haine chez les jeunes Sahraouis et à les pousser à dénigrer l'avenir".
Evoquant l'Initiative d'autonomie proposée par le Maroc pour résoudre définitivement ce conflit artificiel, il a relevé que cette Initiative a constitué "un pas courageux" et offert "une alternative sérieuse à l'état d'immobilisme dans lequel se trouve le dossier du Sahara".
Et d'ajouter que "l'intransigeance du polisario se heurte à l'attachement de plus en plus fort des Sahraouis à l'Initiative d'autonomie".
Ould Souilem a appelé à cette occasion les Sahraouis à se mobiliser davantage pour la concrétisation de cette Initiative "qui prend en considération nos préoccupations et assure notre avenir au sein de notre pays qu'est le Maroc".
A rappeler que Ahmeddou Ould Souilem est arrivé jeudi à Dakhla où il a pris part aux festivités marquant la célébration du 30ème anniversaire du retour à la mère patrie de la province d'Oued-Eddahab.

L
Mercredi 19 Août 2009

Lu 339 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs