Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Oujda accueille le 1er Salon maghrébin du livre

Le Sénégal invité d’honneur




Quelque 200 intellectuels issus du Maghreb, d'Europe et d’Afrique prendront part à la 1ère édition du Salon maghrébin du livre "Lettres du Maghreb", qui aura lieu du 21 au 24 septembre à Oujda, sous le thème '"Dire la jeunesse, écrire l’espoir". Différents thèmes ayant trait notamment à la jeunesse maghrébine, la migration, l’écriture, l’édition, la littérature et le vivre-ensemble seront débattus dans le cadre d’une quarantaine de tables rondes à l’occasion de cet événement culturel, placé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, ont indiqué les organisateurs lors d’un point de presse, tenu mardi soir à Oujda. Le Sénégal sera l’invité d’honneur de cette première édition, rehaussée par la présence notamment d’intellectuels et d’écrivains de renom des cinq pays du Grand Maghreb, ont-ils précisé.
Poètes, romanciers, nouvellistes, conteurs, dramaturges mais aussi les représentants d’institutions régionales professionnelles de l’édition et de la distribution du livre se donnent rendez-vous à ce salon, en vue d’échanger autour "des aspects de notre sphère culturelle littéraire et d'œuvrer à l’inscrire mieux dans les cultures du monde", souligne-t-on.
Intervenant à cette occasion, le directeur général de l’Agence du développement de l’Oriental et président du salon, Mohammed Lambarki, a souligné que cette initiative à vocation culturelle vient couronner le processus de mutation qu’a connu la région de l’Oriental à la faveur de l’initiative Royale lancée 2003, et ce au vu du rôle prépondérant de la culture et du savoir dans le développement des régions et la prospérité des populations.
Initié par l’Agence de développement de l’Oriental, la Wilaya de l’Oriental et le Conseil de la région, ce salon ambitionne de s’ériger en espace de débat libre et franc entre intellectuels et écrivains autour des thèmes d’actualité touchant les différents aspects de la vie et ceux en lien avec les préoccupations des citoyens, a-t-il assuré. Il s’agit, d’après lui, de créer un rendez-vous qui s’assigne pour mission principale de rassembler les compétences et les talents du domaine culturel issus du Maghreb, primés et reconnus à l’étranger, de manière à ce qu’ils puissent débattre en toute liberté des thèmes qui les intéressent.
"Il est temps que la région de l'Oriental devient un carrefour de débat entre intellectuels et écrivains en ce sens que la cité millénaire et sa région était depuis toujours au cœur du Maghreb et de l’Afrique par la contribution de ses femmes et ses hommes", a relevé, quant à lui, le commissaire du salon, Mustapha Kebir Ammi. Après avoir cité les grands noms ayant marqué l’histoire du Maghreb et la scène internationale dans le domaine littéraire, dont des Marocains, des Algériens et des Tunisiens, Kebir Ammi a souligné que ce salon est et sera ouvert à tous les intellectuels, abstraction faite de leurs idées et tendances.
Pour Abdelkader Retnani, président de l’Union professionnelle des éditeurs du Maroc, l’idée de la création d’un salon "Lettres du Maghreb" est plus que "pertinente", eu égard à l’écho favorable que la première édition a reçu auprès des éditeurs marocains et étrangers à la faveur de son programme à la fois riche et varié. M. Retnani, qui s’est félicité de l’importance des thèmes retenus pour les tables rondes programmées dans le cadre de cette édition, a indiqué que ce dernier offrira l’occasion pour "vendre les idées" et pas seulement les livres, et partant contribuer à l’émergence d’une génération de jeunes lecteurs.
Dans le cadre de ce salon, initié en collaboration avec plusieurs partenaires, les organisateurs ont choisi de consacrer une partie des activités programmées à la jeunesse, en consacrant trois prix "Littérature-Jeunesse" aux jeunes talents.
Parmi les thèmes retenus pour le débat lors de cette édition figurent "La littérature/jeunesse maghrébine : état des lieux, enjeux et perspectives", "Migration, le mythe du retour", "Les jeunes du Maghreb: enquête réalisée en partenariat avec l’UE", "La jeunesse du Maghreb : vivre ici ou rêve d’ailleurs", "Etre migrant au Maroc" et "Ecrire contre les murs".
En marge de cette manifestation culturelle, un vibrant hommage sera rendu à plusieurs figures de la littérature et de la pensée maghrébines, dont Fatima Mernissi, Assia Djebar, Mohamed Arekoun et Mohammed Abdel Al Jabri.

A.A
Jeudi 21 Septembre 2017

Lu 2116 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs