Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ouarzazate retrouve son cinéma


Le 7ème art, carrefour des civilisations



C’est au cœur de la cité du cinéma qu’un festival voit le jour. Enfin, Ouarzazate retrouve la joie de faire son cinéma, elle qui ne faisait qu’offrir ses beaux plateaux aux autres pour y tourner leurs films. Le thème choisi pour cette première édition est: «Le cinéma : carrefour des civilisations». 
La Faculté polydisciplinaire de Ouarzazate et le Forum du Sud pour le cinéma et la culture qui organisent du 17 au 19 décembre courant, le Festival universitaire international du cinéma des jeunes sont conscients de l’enjeu et des objectifs de cet événement. «Ce festival enrichira l’espace culturel de Ouarzazate, capitale des tournages cinématographiques en l’échelle de l’Afrique, et la dotera d’un nouveau écran de projection pour encourager la prise d’initiatives et la créativité chez les jeunes porteurs de projets ambitieux dans un métier plein d’avenir», écrit le doyen  de la FPO, Youness Belahcen.
Le programme de la première édition, présidée par Omar Hili, président de l’Université Ibn Zohr, comprend des films d’étudiants appartenant à plusieurs pays dont le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, l’Egypte, la France, l’Allemagne, le Canada, les Etats-Unis d’Amérique. 
Lors de cette édition organisée en partenariat avec l’Université Ibn Zohr et le cinéclub De Sika, les cinéphiles pourront ainsi regarder des longs-métrages et des films documentaires tels que «Vaine tentative de définir l’amour», «Cœurs brûlés», «Mains dures», «Azul», «Assedan», «Qui suis-je ? L’autre!»… 
Selon un communiqué des organisateurs, plusieurs figures de cinéma seront de la fête, en l’occurrence l’acteur Mohamed Khouyi, les réalisateurs Ahmed Maânouni, Hakim Belabbas et Mohamed Laâsli ainsi que Ilyas Boukhammoucha, Wassim Lkourbi, Brahim Zakaria Kaddour et Gabriel Tromilay… 
Quant au jury de cette première édition, il sera présidé par le Tunisien Hammadi Abboud et composé de l’actrice marocaine Majida Benkiran,  du technicien français Patrick Arnaud et de l’Algérien Issa rass  Lma, ainsi que du Marocain Rouchdi Lmnira, en tant que membres. 
Le volet hommage de cette première édition sera marqué par l’accueil du réalisateur Azelarabe Alaoui Meharzi dont les films seront projetés à cette occasion, tels que «Izouran» (Racines), «Andromane», ainsi que ses différents films documentaires. Un hommage en guise de reconnaissance envers les cinéastes et les chercheurs dans le monde du cinéma. 
Les jeunes ne seront pas en reste puisqu’ils pourront participer à des ateliers de formation assurés par Safwat Hayyoun «Décor et scénographie», Brahim Henani «Expression corporelle  et direction d’acteur», Patrick Arnaud «Montage numérique» et Alaoui Meharzi Azelarabe «Réalisation  cinématographique».
 

Mustapha Elouizi
Jeudi 10 Décembre 2015

Lu 664 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs