Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ouarzazate : Les ONG saisissent la Cour d’appel de Marrakech




Ouarzazate : Les ONG saisissent la Cour d’appel de Marrakech
La société civile à Ouarzazate réagit aux dysfonctionnements constatés récemment au niveau de la gestion de l’ancien président du Conseil de la ville. Une procédure judiciaire vient d’être engagée, à travers une plainte adressée au procureur général du Roi près la Cour d’appel de Marrakech, compétente en matière des procès relatifs aux dilapidations des deniers publics. D’autres instances partisanes passeront aussi à l’acte dans les prochains jours. A Ouarzazate, la question est devenue affaire d’opinion publique. Les requérants qui sont au nombre de quatre dont des conseillers, et d’autres instances morales, appellent également la Cour à écouter tous les inspecteurs du ministère de l’Intérieur, membres de commissions ayant audité le Conseil ces dernières années. « Avec tous les dossiers de Tinghir et Ouarzazate, ledit département devait assumer ses responsabilités, mais les auditeurs du ministère n’y ont jamais vu de points noirs, l’on se demande pourquoi ?», indique un conseiller, avant d’ajouter : «Les choses sont maintenant claires, après l’avènement d’un nouveau conseil, d’où la pertinence de recourir à la justice ».  L’on se demande ainsi comment les auditeurs qui ont eu sous la main, à titre d’exemple, une convention dûment signée par l’ancien président de Tinghir et faisant état de la création d’un jardin qui n’a jamais existé, n’ont aucunement réagi! Le document du projet porte le montant de 350.000 dh et même le nom de l’entrepreneur ayant été « chargé » de réaliser ce jardin!
Quant à Ouarzazate, ces mêmes auditeurs avaient pris connaissance d’une plainte de près de 40 violations, mais avaient conclu que cela ne méritait pas d’être examiné. Conséquence : le Conseil doit s’acquitter, dans l’immédiat, de près de 50 millions de DH au profit de personnes physiques et morales, ayant eu gain de cause dans des conflits judiciaires les ayant opposées à la municipalité. Les tribunaux de la ville ont ainsi décidé d’hypothéquer certains biens de la municipalité. Le président actuel (USFP) avait, en effet, émis ses  réserves concernant plusieurs dysfonctionnements lors de la passation, étant donné la situation d’anarchie et parfois de non-droit qui prévalait dans la municipalité. L’une des anecdotes, pourtant réelles ayant marqué la passation, a été cette situation d’épuisement de la rubrique du carburant.
La dilapidation des deniers publics s’étend aussi à «des dépenses injustifiées, illégales et qui s’écartent de toutes les procédures financières et administratives », puisque l’ancien président du Conseil qui est également l’actuel président du Conseil provincial aurait dépensé un peu plus de 5 millions de DH dans ce sens.
En plus de ces jugements à mettre en œuvre, la municipalité devrait aussi honorer ses engagements envers le Fonds d’équipement communal (FEC) pour rembourser une dette de près de 75 millions de DH, un montant qui pourrait, selon plusieurs observateurs, être d’un grand apport aux projets d’infrastructures de la ville.

R-A
Lundi 26 Avril 2010

Lu 802 fois


1.Posté par ouarzazatenews le 03/05/2010 04:37
pour plus d'informations visitez le site didié à l'actualités ouarzazate: http://www.ouarzazatenews.com/

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs