Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ouarzazate : Le président du conseil provincial dans la tourmente




Mohamed Addad, actuel président du Conseil provincial d'Ouarzazate et ex-président du conseil municipal, est dans l'œil du cyclone. La Cour régionale des comptes d'Agadir l'a épinglé à plusieurs titres, non seulement au niveau de sa gestion catastrophique, mais aussi en tant que premier responsable de la CU d'Ouarzazate (2001-2009), pour abus de fonction.
Les observations de la Cour des comptes ont été, on ne peut plus, claires et sans détour. Dans tous les pays, il suffit d'une seule de ces observations pour déboucher sur une procédure judiciaire. Les lotissements de la ville, qui sont au nombre de cinq (Bilad El Kheir, Al Oukhouwa, Hassania, Rayhan et Tichka) ont été construits en violation des normes  en vigueur. Ainsi, l'on note la réalisation de projets sans avis favorable de la commission habilitée à ce sujet, sans autorisation non plus  du wali de la région Souss-Massa-Drâa, avec des signatures d'un vice-président non habilité et une délivrance de permis d'habiter sans réception définitive. Il est question enfin du détournement de la loi tel le cas du lotissement de Tichka où l'on a modifié certaines affectations de terrains sans procès-verbal, alors que les documents faisaient état d'une simple extension.
Le mauvais " gestionnaire " a aussi abusé de son poste à des fins personnelles. Il a ainsi procédé à la construction d'un institut privé sans entamer les démarches réglementaires requises. Ce dossier a été réalisé sans instruction du dossier, ni paiement des taxes y afférentes, encore  moins l'obtention des autorisations de construire. Même violation pour la construction de l'habitation, propriété privée d'Addad. Les services d'urbanisme provinciaux ne disposent d'aucun dossier relatif à ce projet. Pire, les constructions réalisées sur " ses " quatre lots (de 71 à 74) ont empiété sur une grande partie du domaine public et bloqué ainsi un passage entre le lotissement Tichka et l'hôtel Fint. Ceci dit, l'anarchie prévalant à Ouarzazate, lors du mandat de l'actuel président du conseil provincial, dénote d'une absence totale d'une vision claire de la gestion de l'assiette foncière de la commune urbaine. Preuve tangible, le cas Bargach, qui hypothèque par sentence du tribunal, tout le centre de la ville y compris le siège de la province. 

Said Ouchen
Jeudi 23 Septembre 2010

Lu 838 fois


1.Posté par Hassan Mazouz le 01/10/2010 19:39
Ledit président est-il responsable en ce qui concerne les lotissements Hassania et Tichka. En ce qui concerne Tichka est-il vraiment un domaine public? Où sont passés les habitants de Taourirt et sidi daoud (les vrais propriétaires de ces terres en plus de Oued eddahab, al qods et la grande partie d"al wahda). Je peux publier des documents authentiques que ces terres appartiennent à ces familles. Pourquoi tous les douars sur l'assif Ouarzazate ont bénificié de leurs terres et pas nous .Pourquoi le droit coutumier d'Ait Ouarzazate délimitent les terres de taourirt et Sidi Daoud par la rivière au sud.,le puits El Mangoug au nord ,Talat Nosgone à l'est et talat Nouanfice à l'Ouest. L'hôtel Fint n'est-il pas la propriété d'ait El mezouari, Ait a3bdrhane, Ait Lhaj....Depuis le sultan Moulay Abderrahmane....1972 Le gouverneur Mbarche Mbarq a décidé avec l'accord des habitants de créer un lotissement à la place de Ticxhka nommé naguère Oudman N chanti et Ilataghen puis les distribuer entre toutes les familles avec des titres non enregistrés à la conservation foncière parce qu'elle n'existait pas à Ouarzazate et que les habitants ne connaissent que le faire valoir direct ,Aradi ljoumou3...ect . Prochainement je publierai des documents concernant les terres des ayants droit et les Objections des habitants et que ces terres ne sont que spoliés. Amicalement

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs