Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Opérateurs économiques marocains et guinéens en conclave à Conakry

Partage de l'expertise et du savoir-faire en marge de la visite Royale




Opérateurs économiques marocains  et guinéens en conclave à Conakry
Les opérateurs économiques marocains et guinéens se sont penchés mardi à Conakry sur des moyens de développer des partenariats gagnant-gagnant et de favoriser le partage de l'expertise et du savoir-faire marocains avec la partie guinéenne.
 Au cours d'un Forum économique organisé en marge de la visite officielle de S.M le Roi Mohammed VI en Guinée, en présence de la délégation ministérielle accompagnant le Souverain et de plusieurs membres du gouvernement guinéen, à leur tête le Premier ministre Mohamed Said Fofana, la communauté marocaine des affaires a fait état de sa détermination à traduire dans les faits la conviction Royale de faire de l'Afrique une priorité pour le Maroc.
 «Au-delà de la fraternité et de la solidarité, l'assistance au développement économique (de la Guinée, ndlr) est pour nous un devoir», dira à l'ouverture de ce forum la présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Meryem Bensalah-Cheqroun.
 «Les entreprises marocaines ont accumulé un savoir-faire que nous souhaitons partager avec vous, dans le cadre d'entreprises conjointes notamment dans les domaines de l'agriculture, les mines, l'énergie, l'industrie, le tourisme et le BTP», a-t-elle ajouté à l'adresse de la communauté d'affaires guinéenne.
 Mme Bensalah-Cheqroun a souligné que l'objectif du patronat marocain est non seulement de poser avec son homologue guinéen les jalons d'une croissance pérenne mais également de faire en sorte que «cette coopération s'accompagne du transfert technologique».
 De son côté, la représentante de l'Alliance patronale de Guinée, Hadja Gnouma Traoré, a formé le vœu que suite au séjour du patronat marocain en Guinée «de grands projets publics comme des barrages hydroélectriques et des usines sortiront de terre pour valoriser nos immenses ressources minières, halieutiques et agropastorales, tout en assurant aux secteurs des services, des transports et du commerce un développement soutenu dans l'intérêt de chacune des parties».
 Après avoir passé en revue les réformes structurelles entreprises par le président Alpha Condé en vue d'assainir le climat des affaires et accroître l'économie guinéenne (guichet unique, codes des investissements, des impôts et des marchés publics), la responsable patronale guinéenne a mis en valeur la qualité de ses compatriotes cadres formés au Maroc qui constitue un gage d'une réussite commune. 
 Elle a annoncé que l'Alliance patronale guinéenne soumettra à la CGEM durant les travaux de ce forum un projet de convention de partenariat qui constituera le socle de relations futures mutuellement bénéfiques pour les deux parties.
 Ouvrant les travaux de ce forum, le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération a souligné que cette rencontre représente «une opportunité pour se connaître mieux» et doit faire avancer les deux parties vers du «concret», les hommes d'affaires étant des gens «pragmatiques».
 Après avoir salué le travail «colossal» accompli par le gouvernement guinéen pour la «mutation opérée en si peu de temps», il a affirmé que tout est prioritaire et que la reconstruction des fondamentaux économiques n'est pas une tâche aisée.
 Le ministre n'a pas hésité à exhorter le gouvernement guinéen à s'endetter pour investir, car selon lui «il n'y a pas de croissance sans investissement». «C'est l'investissement qui permet d'aller plus vite», a-t-il lancé.
 Mettant l'accent sur l'importance du partenariat public-privé (PPP), le ministre a souligné la nécessité d'établir un cadre attractif pour les PPP, notant que «le cadre que vous allez établir pour les PPP va être déterminant».
 Il a, par ailleurs, insisté que «le Maroc n'est pas venu en donneur de leçons, mais en ami pour partager son expérience avec vous», car, a-t-il expliqué, «les donneurs de leçons ont une approche conceptuelle et théorique. Ils n'ont pas vécu l'expérience sur le terrain». Et pour conclure, il a formé le vœu de voir cette rencontre permettre aux deux parties de «passer à un autre palier vers une coopération stratégique», assurant que le Maroc est venu en ami et que la Guinée peut compter sur le Royaume.
 Le Forum s’est poursuivi hier par des rencontres B2B entre les opérateurs économiques des deux pays.  

MAP
Jeudi 6 Mars 2014

Lu 860 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs