Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Onze tués dans une fusillade au Cap-Vert


Il n'existe pas de lien entre ces évènements et le trafic de drogue



Onze hommes, dont huit militaires, ont été tués par balles mardi au Cap-Vert dans un centre de télécommunications au nord de la capitale, Praia, ont annoncé les autorités, soulignant qu'un soldat porté manquant était fortement soupçonné.
 La fusillade s'est produite à Monte Tchota, où se trouve ce centre de télécommunications gardé par l'armée, a indiqué un porte-parole de la police à la radio et à la télévision, précisant qu'outre les huit militaires, deux techniciens espagnols et un civil capverdien avaient été tués.
 Ce bilan a été confirmé dans un communiqué par le gouvernement, indiquant qu'à la suite de cette attaque, "onze personnes ont perdu la vie. Les victimes sont de sexe masculin, âgées de 20 à 51 ans".  "Un soldat qui travaille dans ce centre militaire est porté disparu et il y a de forts indices qu'il soit l'auteur de cette attaque", a souligné le gouvernement.
 Appelant "la population au calme et à la sérénité", le gouvernement "précise que contrairement à des rumeurs qui ont couru, il n'y a pas eu de fusillade dans la ville de Praia et que les aéroports fonctionnent normalement, aucun aéroport n'a été fermé".
 "Il n'existe pas de lien entre ces évènements et le trafic de drogue", selon le texte, alors que plusieurs médias ont évoqué l'hypothèse de représailles à la suite d'importantes saisies de drogue sur l'archipel.
Ce mois-ci, les autorités de l'archipel ont saisi 280 kilos de cocaïne en une seule prise sur un bateau de pêche enregistré au Brésil alors qu'il se préparait à transférer la drogue sur un yacht battant pavillon américain.  "Selon de premiers éléments, ces évènements ont pour origine des motivations personnelles, ce qui exclut l'hypothèse d'un attentat contre l'Etat du Cap-Vert", ajoute le gouvernement.
 "Les autorités prennent toutes les mesures nécessaires pour élucider cette affaire", assure-t-il, déplorant cette "tragédie" et promettant "aux familles des victimes soutien et solidarité".
Après cette attaque, a été constatée la disparition de neuf fusils et de munitions, retrouvés quelques heures plus tard dans une voiture garée qui se trouvait dans une zone d'habitation à Praia, selon le communiqué.
 Sur les trois civils décédés, deux sont des techniciens de nationalité espagnole qui se trouvaient en mission professionnelle dans ce centre militaire, l'autre est de nationalité cap-verdienne et travaillait avec l'équipe espagnole, a-t-on indiqué.
 Un porte-parole du ministère espagnol des Affaires étrangères a confirmé la mort de deux Espagnols dans la fusillade, sans autre précision.
Il y a lieu de rappeler que la police et les garde-côtes capverdiens ont saisi 280 kg de cocaïne à bord d'un navire battant pavillon brésilien et arrêté neuf personnes, six à bord et trois à terre, selon un communiqué publié mardi par la police capverdienne.
L'opération s'est soldée par la saisie de 249 paquets d'un volume total de 280 kg de cocaïne à bord et l'arrestation à bord du bateau de pêche de quatre Brésiliens, un Russe et un Cap-Verdien, outre celle de trois CapVerdiens après des perquisitions à Praia, la capitale, et Assomada, au nord de Praia, sur l'île de Santiago, a-t-on précisé.
 Elle s'est déroulée alors que la drogue devait être transbordée sur un voilier battant pavillon américain.  "Les six suspects arrêtés en haute mer voulaient importer de grandes quantités de cocaïne par voie maritime, de l'Amérique latine au Cap-Vert et ensuite les réexporter vers l'Europe", a affirmé la police judiciaire.

Libé
Jeudi 28 Avril 2016

Lu 117 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs