Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“On va pouvoir dire que le Maroc est fin prêt après le match du 11 octobre contre l’Ecosse”

Mohamed Raouraoua, responsable de la coupe du monde des clubs




“On va pouvoir dire que  le Maroc est fin prêt après le match du 11  octobre contre l’Ecosse”
Dans le cadre de sa préparation pour l’organisation de la Coupe du monde des clubs que le Maroc abritera du 11 au 21 décembre prochain, une importante délégation de la FIFA a visité les villes d’Agadir et de Marrakech pour s’assurer de l’avancement des travaux concernant essentiellement les infrastructures. A cet effet et suite aux travaux de la réunion qui s’est tenue jeudi après-midi à Marrakech, Mohamed Raouraoua, membre des comités exécutifs de la FIFA et de la CAF et responsable de la Coupe du monde des clubs au sein de la FIFA, s’est dit satisfait de l’avancement des travaux sur tous les plans, assurant que les retards accusés dans la préparation de certains chantiers ont été rattrapés et que l’état actuel des lieux répond pratiquement aux conditions exigées par les cahiers des charges de la FIFA. M. Raouraoua a ajouté que les efforts entrepris par le Maroc, les promesses faites pour l’achèvement à temps des chantiers en cours (en l’occurrence la construction de six autres terrains d’entraînements annexés aux deux stades de Marrakech et d’Agadir) et les rencontres avec les walis des deux villes ont rassuré les membres de la commission qui sont tous optimistes quant à la capacité du Maroc à relever ce défi et de préciser : « De toutes les manières, on va pouvoir dire que le Maroc est fin prêt pour cet événement sportif après le 11 octobre prochain, date à laquelle la sélection marocaine affrontera l’Ecosse à l’occasion de l’ouverture du stade d’Agadir. Là, nous allons tester le stade et le degré de respect des normes de  la FIFA en terme d’organisation». Pour ce qui est de la retransmission des matchs, M. Raouraoua a précisé que c’est la FIFA qui s’occupe de la vente des droits de retransmission, que les efforts déployés actuellement concernent principalement la possibilité de permettre à la télévision marocaine d’acquérir les droits de retransmission terrestre. Concernant la billetterie, il a précisé que les choses suivent leur cours normal, qu’une entreprise étrangère s’occupe de manière professionnelle de ce volet et qu’elle dévoilera bientôt tout le programme de la mise en vente.
Et pour finir sur une bonne note, M. Raouraoua a dit qu’au terme de l’organisation de cette compétition, l’infrastructure mise en place profitera énormément au Maroc qui commencera juste après  à préparer la Coupe d’Afrique des nations 2015.
De son côté, Karim Akkari, secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des Sports et président du comité de pilotage, a précisé que le Maroc est prêt depuis longtemps pour l’organisation de cette manifestation, que les responsables sont en train d’apporter toutes les améliorations et les perfections, de mettre en conformité les dernières touches par rapport au cahier des charges de la FIFA. Et d’ajouter : «Vous savez, les choses ne sont pas figées, et c’est dans ce sens où des réunions comme celle d’aujourd’hui sont importantes parce que nous échangeons avec nos partenaires de la FIFA en ce qui concerne les architectures des stades, les voies d’accès, le nombre de loges, de restaurants panoramiques, de salons VIP et autres, donc nous ajustons au fur et à mesure pour améliorer les prestations et par la même assurer une bonne organisation et une réussite de la Coupe du monde des clubs ».
M. Akkari reconnaît qu’il reste encore du travail à faire, qu’il est confiant et serein quant à la manière dont les choses évoluent, soulignant que tout le monde  reste  néanmoins vigilant de manière à respecter les engagements du Maroc. Laissant de côté les infrastructures pour parler un peu du public, M. Akkari a dit qu’il faut encourager les supporters à participer à cet événement comme ils ont l’habitude de le faire, ajoutant : « Nous avons un travail à faire ensemble avec les clubs, les associations de supporters, les autorités, les élus de manière à ce que cette manifestation soit une fête, la fête du football international  au Maroc, car, avouons-le, le public est une composante essentielle de cet événement majeur ».
Concernant les billets qui seront mis à la disposition du public marocain, Akkari a tenu à préciser que du moment que cette compétition se déroule au Maroc, la priorité sera donnée au public marocain pour accéder massivement aux stades et voir évoluer les grandes équipes mondiales qu’il a l’habitude de suivre à la télévision, donc un grand nombre de places lui sera réservé à un prix abordable.

Khalil Benmouya
Lundi 16 Septembre 2013

Lu 1048 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs