Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Omar Sy reste intouchable : Le triomphe de “The Arist” aux Césars 2012




Omar Sy reste intouchable : Le triomphe de “The Arist” aux Césars 2012
Le palmarès de la 37ème édition des Césars a été dévoilé vendredi soir lors d’une cérémonie très attendue aussi bien des téléspectateurs que de nombreux observateurs, et présidée par l'acteur Guillaume Canet. Mais le moins que l’on puisse dire, c’est que le palmarès de cette édition était difficile à pronostiquer. Tant il est vrai qu’elle proposait une cuvée particulièrement riche, confirmant l’embonpoint du cinéma français. Retour sur une cérémonie riche d’émotions mais aussi de quelques petites surprises dont sont friands les médias.
«The Artist » est de loin le grand gagnant de cette soirée. Le long métrage muet et en noir et blanc remporte six trophées dans les catégories : meilleur film, meilleur réalisateur pour Michel Hazanavicius, meilleure actrice avec Bérénice Bejo, meilleure musique originale (Ludovic Bource), meilleure photo (Guillaume Schiffman) et meilleurs décors (Laurence Bennett).
«The Artist » nous plonge dans le Hollywood des années 1927. « George Valentin est  une vedette du cinéma muet à qui tout sourit. « L'arrivée des films parlants va le faire sombrer dans l'oubli. Peppy Miller, jeune figurante, va elle, être propulsée au firmament des stars. Ce film raconte l'histoire de leurs destins croisés, ou comment la célébrité, l'orgueil et l'argent peuvent être autant d'obstacles à leur histoire d'amour, suggère le synopsis.
Egalement attendu lors de cette soirée, le film « Intouchables » n’aura reçu que le très convoité et prestigieux César du meilleur acteur, décerné à Omar Sy qui offrira un des plus beaux moments de la soirée.  «A la suite d’un accident de parapente, Philippe, riche aristocrate, engage comme aide à domicile Driss, un jeune de banlieue tout juste sorti de prison. Bref la personne la moins adaptée pour le job. Ensemble ils vont faire cohabiter Vivaldi et Earth Wind and Fire, le verbe et la vanne, les costumes et les bas de survêtement... Deux univers vont se télescoper, s’apprivoiser, pour donner naissance à une amitié aussi dingue, drôle et forte qu’inattendue, une relation unique qui fera des étincelles et qui les rendra... Intouchables », résume-t-on.
L’acteur décidément intouchable détrône une autre star tout aussi attendue ce soir : Jean Dujardin. Rien n’est pour autant perdu pour cet acteur charismatique : « The Artist » n’a pas fini de collectionner les récompenses puisque le film part en conquête des Oscars où il pourrait offrir à la France une prestigieuse et très belle statuette.
« L'exercice de l'Etat » du réalisateur Piere Schoeller doit se contenter de trois trophées dont celui de César du meilleur acteur pour Michel Blanc.
«Polisse » de Maïwenn qui n’a raflé que deux trophées, celui du meilleur montage et du meilleur Espoir féminin ex aequo. Une déception pour ce film qui caracolait en tête des productions auxquelles on promettait un grand succès. Alors que "La Guerre est déclarée" repart bredouille.
Vingt-et-une récompenses ont été attribuées lors de cette soirée qui récompensait aussi Kate Winslet. L'actrice anglaise a en effet reçu le César d'honneur pour l'ensemble de sa carrière.

Palmarès

Meilleur film: The Artist de Michel Hazanavicius
Meilleur réalisateur: Michel Hazanavicius pour The Artist
Meilleur acteur: Omar Sy dans Intouchables
Meilleure actrice: Bérénice Bejo dans The Artist
Meilleur acteur dans un second rôle: Michel Blanc dans L'exercice de l'état de Pierre Schoeller
Meilleure actrice dans un second rôle: Carmen Maura dans Les femmes du sixième étage
Meilleur scénario original: L'exercice de l'état de Pierre Schoeller
Meilleur film d'animation: Le chat du rabbin de Joann Sfar
Meilleur film étranger: Une séparation d'Asghar Farhadi
Meilleur film documentaire: Tous au Larzac de Christian Rouaud
Meilleur espoir féminin: Clotilde Hesme dans Angèle et Tony Naidra Ayadi dans Polisse
Meilleur espoir masculin: Grégory Gadebois dans Angèle et Tony
Meilleure musique de film: Ludovic Bource pour The Artist de Michel Hazanavicius
Meilleur court-métrage: L'Accordeur d'Olivier Treinery.






ALAIN BOUITHY
Lundi 27 Février 2012

Lu 775 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs