Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Omar Sy, personnalité préférée des français




Omar Sy est devenu le chouchou des Français. Celui qui s'est notamment fait remarquer auprès du public dans le film "Intouchables", dame le pion à l'inxoydable Jean-Jacques Goldman à la première place du classement. Un podium qui reste pour autant inchangé puisque Simone Veil stagne à la troisième place. «Je me sens très honoré par cette reconnaissance du public. Je la prends comme une déclaration d'amour, elle me va droit au cœur en ces temps où l'on parle surtout de haine», a-t-il déclaré dans un entretien accordé au JDD. «Tout a bien sûr commencé avec Intouchables. Les gens ont été sensibles au message de tolérance et de partage que véhiculait le film. Pourquoi continuent-ils de me trouver sympathique?
Je n'ai pas de réponse à cette question, et je n'en cherche pas. Je veux juste me charger de toutes les ondes positives qu'ils m'envoient, être à la hauteur de leur confiance et de leur affection. Aujourd'hui, il faut saisir toutes les occasions de se dire qu'on s'aime. C'est cela qui nous rendra plus forts», explique celui qui vit à Los Angeles depuis 2012, avant d’ajouter : «J'ai des projets des deux côtés de l'Atlantique, je peux me payer le luxe de refuser les films qui ne m'intéressent pas. J'ai presque honte de le dire, mais j'ai tout! Je me demande parfois si on ne me fait pas une blague en caméra cachée…».
Concernant Jean-Jacques Goldman et Simone Veil qu’ils surclassent dans ce Top 50, Omar Sy dit qu’il a beaucoup de respect pour eux. «Le Top 50 n'est pas une compétition. Je ne regarde pas à quelle place je suis ni devant qui je me situe, je vois juste que les gens manifestent de l'amour à travers ce sondage. Aujourd'hui, on a l'impression que ce mot est totalement oublié. Alors je vais essayer de le prononcer le plus souvent possible et devenir le champion olympique de l'amour», dit celui qui ne cherche pas à être un exemple pour les jeunes. «L'ado que j'étais à Trappes n'a plus grand-chose à voir avec un jeune de 15 ans qui y vit aujourd'hui, dit-il. Mais notre jeunesse a un rôle décisif à jouer : elle est chez elle, alors c'est à elle de construire le pays qu'elle veut avoir. Elle doit se méfier de tous ceux qui tentent de la convaincre du contraire».

 

Mardi 16 Août 2016

Lu 748 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs