Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Omar Hilale remet un message Royal à Ban Ki-moon

Attachement du Maroc au processus de règlement politique au Sahara




Omar Hilale remet un message Royal à Ban Ki-moon
Omar Hilale, chargé des fonctions d'ambassadeur, représentant permanent du Royaume du Maroc auprès de l'Organisation des Nations unies, a remis jeudi au Secrétaire Général de l'ONU, Ban Ki-moon, un message Royal, en relation avec le dernier rapport sur le Sahara marocain.
Au cours de cet entretien, M. Hilale a souligné les fondamentaux du Maroc concernant la question du Sahara marocain, indiquant que «toute sortie de ce cadre serait périlleuse pour l'ensemble» du processus de négociations.
«Sur Hautes instructions de Sa Majesté le Roi, j'ai été reçu par le Secrétaire Général de l'ONU à qui j'ai remis un message Royal relatif au dernier rapport de l'ONU sur le Sahara marocain», a déclaré M. Hilale à la MAP, soulignant avoir saisi cette occasion pour rappeler «les fondamentaux présidant aux négociations politiques», à savoir «rester fidèle et respecter les termes de la résolution du Conseil de sécurité de 2007 qui fixe le mandat de l'Envoyé personnel du Secrétaire Général de l'ONU».
Parallèlement, l'ambassadeur a rappelé les termes du communiqué à la suite de l'entretien téléphonique, en août 2012, de S.M le Roi Mohammed VI avec Ban Ki-moon qui «appelle à préserver le cadre du mandat de la médiation, la promotion de la solution politique, l'encadrement du mandat de l'Envoyé personnel avec des termes précis ainsi que la contribution du Maroc au sein des Nations unies».
Ce rappel des termes de référence traduit «l'attachement du Maroc au processus de règlement politique», son engagement sincère dans la négociation sous les auspices du Secrétaire Général et du Conseil de sécurité, et en même temps, sa «ferme opposition» à «toute sortie de ce cadre qui serait périlleuse à l'ensemble du processus de négociations».
Car, a-t-il dit, «autant nous sommes attachés à ce processus de recherche d'une solution politique, durable et mutuellement acceptable à ce différend régional, autant nous nous opposerons, avec force et détermination, à toute tentative d'instrumentalisation de la question des droits de l'Homme afin de porter atteinte à l'intégrité territoriale du Royaume».

MAP
Lundi 21 Avril 2014

Lu 830 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs