Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Olympiade de l’orthographe tifinagh : Une dimension nationale pour la 5ème édition




Olympiade de l’orthographe tifinagh : Une dimension nationale pour la 5ème édition
Organisée par le Festival Tifawine en partenariat avec l’Académie régionale de l’éducation et de la formation du Souss-Massa-Drâa (AREF-SMD) et l’Institut Royal de la culture amazighe (IRCAM), la cinquième dictée en langue amazighe « Olympiade Tifinagh » a eu pour cadre l’école primaire Mohammed V de Tafraoute. Il est à préciser qu’après les quatre dernières éditions qui se sont déroulées respectivement à l’échelon local, provincial et régional, l’Olympiade 2010 a pris une dimension nationale après la publication de la note ministérielle du 20 mai 2010 invitant les différentes académies régionales à mettre sur pied des éliminatoires locales dans les écoles primaires (5e et 6e années primaires) et provinciales devant aboutir ensuite à la désignation de deux représentants par AREF. Malgré les difficultés rencontrées en cette période de grandes vacances, neuf académies sur seize étaient présentes lundi à l’école Mohammed V de Tafraoute. Ils étaient donc quatorze candidats représentant neuf AREF sur seize dont certains sont venus de villes très lointaines comme Tanger et Al Hoceïma. C’est Abdallah Kassi, inspecteur coordonnateur de la langue amazighe au ministère de l’Education nationale qui a donc supervisé le déroulement des opérations en présence de Fatima Agnaou, professeur-chercheur, directrice du Centre de didactique de l’IRCAM et Brahim Bakhchine, inspecteur coordonnateur de la langue amazighe à l’Académie du Souss-Massa-Drâa. Juste après le déroulement de la dictée, on a constitué le jury de correction composé de Abdallah Kassi (MEN), Fatima Agnaou (IRCAM), Brahim Bakhchine (AREF-SMD), Mohamed Laâbid , inspecteur coordonnateur spécialiste, Brahim Ouaja, professeur de la langue amazighe , Radia Sami, professeur de la langue amazighe. Il est à noter que la grande salle des réunions de l’école Mohammed V de Tafraoute a abrité également une conférence sur l’enseignement de la langue amazighe qui a vu la participation de professeurs-chercheurs, d’inspecteurs et d’enseignants de l’amazigh venus de plusieurs académies du Royaume ainsi que des membres de la société civile. Les résultats de l’Olympiade ont été proclamés lors de la grande soirée qui a clos l’ensemble des activités culturelles et artistiques (atelier de peinture en caractères tifinaghs, tableaux sur l’environnement, spectacle de clowns, projection de courts métrages, Ahwach et Mawahib Gnawas, rap amazigh)dédiées à l’enfance et organisées à Azrou Ou Wadou, village natal du grand poète et écrivain marocain, Mohamed Khaïr-Eddine en présence d’un invité de marque, en l’occurrence le grand artiste Abderrahim Tounsi « Abderraouf » à qui le Festival Tifawine a rendu un vibrant hommage lors de sa soirée de clôture à Ammelne. Abderraouf était ce soir-là à Azrou Ou Wadou pour deux raisons: la première, pour encourager les enfants de ce village paisible de la très belle vallée d’Ammelne qu’il a fait rire pendant un bon moment, et la deuxième, pour répondre à l’aimable invitation de Haj Mohamed Bihmiden, grande personnalité du village et industriel de la région, qui se rappelle encore que quand il était enfant, Abderraouf est venu dans la région pour les distraire avec ses sketches hilarants. D’ailleurs, Haj Bihmiden a tenu à rendre hommage, au nom de l’ensemble des habitants de son village, et en son nom personnel à son acteur préféré en signe de reconnaissance et d’amitié. Il est à signaler que cette grande fête dédiée à l’enfance a été suivie par tous les habitants d’Azrou Ou Wadou et des villages avoisinants. Mais ce qui est frappant dans cette région, c’est ce grand respect des traditions qui sont malheureusement en train de disqparaître. En effet, qu’elles habitent la région ou qu’elles viennent d’ailleurs, toutes les femmes, y compris les jeunes filles, sont drapées à la traditionnelle :« Tamlehafte »noire ornée d’un liséré couleur argent. A Azrou Ou Wadou, comme partout à Tafraoute, la population garde encore intactes toutes les valeurs ancestrales transmises de génération en génération. On n’a donc pas besoin de dire que quoi que ce soit, tout se fait dans le strict respect des traditions. Et ce qui nous a frappés lors de cette soirée au village, c’est que même s’il y avait beaucoup de monde (certains sont venus de loin en voitures), chacun était assis à sa place et suivait le déroulement de la soirée dans le calme et le grand respect de l’autre. C’est donc lors de cette brillante soirée, qu’ont été proclamés les résultats de la 5ème Olympiade Tifinagh dont les trois premiers ont été primés. Mais les autres candidats n’ont pas été en reste puisqu’ils ont tous reçu aussi un cadeau-souvenir. Les trois heureux gagnants sont :1°)Bilal El Idrissi de Rabat (89pts. ), 2°) Meryem Kharroubi de Marrakech (86pts), 3°) Imane Kamis de Fès (85pts). Saâdia Benzine, la première participante de la Région Souss-Massa-Drâa, occupe la quatrième place avec un total de 84pts.

M’BARK CHBANI
Lundi 2 Août 2010

Lu 887 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs