Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Offrir des services médicaux gratuits aux réfugiés syriens et subsahariens

Un centre socio-médical voit le jour à Casablanca




Dirigé par le Dr. Zouhair Lahna, chirurgien obstétricien de son état, le Centre socio-médical Injaba ouvert récemment ses portes à Farah Assalam à Oulfa, un quartier situé à la périphérie de Casablanca.
Accessible aux réfugiés syriens, subsahariens et aux Marocains démunis, le nouvel espace médical est soutenu par un groupe d’organisations et de bénévoles sous la direction de l’Association Yalla Maroc.
Assurer l’accès aux soins préventifs et curatifs à cette population vulnérable grâce à l’appui de professionnels de l’écosystème de santé et des donateurs nationaux et internationaux. Telle est l’ambition du Centre Injab dont les principales missions visent à« prodiguer des soins de santé de qualité, accessibles aux réfugiés syriens et africains subsahariens et aux démunis marocains, contribuer à l’amélioration continue de la santé et du bien-être de la communauté et offrir un cadre de développement humain et de formation continue à chaque membre du personnel ainsi qu’aux professionnels de la santé qui collaborent et soutiennent le Centre Injab », indique-t-on sur la page Facebook du médecin.
Notons que l’idée d’ouvrir cet espace médical dans cette partie de la ville n’est pas fortuite. Comme cela est expliqué sur la page Facebook du centre, ce quartier concentre une grande communauté de réfugiés syriens et subsahariens.
Afin de prodiguer des soins de santé de qualité, « Injab s’appuie sur une équipe permanente adossée à un réseau de correspondants bénévoles dans toutes les spécialités pour garantir la qualité et la continuité de la prise en charge des patients démunis et déracinés », apprend-on.
Grâce à la collaboration de nombreux médecins bénévoles et au partenariat noué avec des cliniques et hôpitaux, les responsables de cet établissement assurent qu’ils pourront réaliser des interventions chirurgicales nécessaires à moindre coût.
Notons que le Centre Injab est opérationnel depuis le 15 janvier courant, date de son ouverture officielle et que les services médicaux sont gracieusement fournis par une équipe composée de gynécologues, de médecins généralistes, d’une sage-femme, d’un travailleur social et d’un adjoint administratif.
Ancien chef de clinique des Universités de Paris VII, Dr. Zouhair Lahna est bien connu pour ses nombreuses actions humanitaires organisées à travers le monde, particulièrement en Afghanistan, en Syrie et à Gaza.
Acteur associatif infatigable, l’ancien vice-président d’aide médicale internationale et membre de Médecins sans frontières (MSF-France) cumule une longue expérience dans les zones de conflits où il s’est distingué à maintes occasions.

Alain Bouithy
Jeudi 21 Janvier 2016

Lu 1136 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs