Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Offensive de grande ampleur des insurgés sur Alep

L’armée syrienne bombarde les quartiers rebelles




Offensive de grande ampleur des insurgés sur Alep
Les troupes gouvernementales syriennes ont fortement pilonné, vendredi, des positions rebelles dans Alep et aux alentours de cette grande ville du nord du pays, au cœur d'une offensive des insurgés pour s'emparer des secteurs contrôlés par le régime, a rapport l'OSDH.
Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, les combats entre insurgés et soldats gouvernementaux se sont poursuivis aux premières heures de vendredi, et des frappes de l'armée de l'air étaient menées continuellement contre les positions tenues par les rebelles.
De source militaire syrienne, on assurait que l'offensive des insurgés avait été repoussée et que de lourdes pertes avaient été infligées aux assaillants.
L'offensive des islamistes est la plus intense depuis que les insurgés se sont emparés d'une bonne partie des secteurs est d'Alep, voici trois ans. Les insurgés syriens, sous l'impulsion de groupes islamistes, avaient entamé une offensive de grande ampleur en ciblant le principal centre économique situé dans le nord de la Syrie.
Selon le directeur de l'OSDH, Rami Abdoulrahman, les forces rebelles ont conquis des bâtiments dans la banlieue nord-ouest de la ville, mais leur progression ne revêt pas une importance stratégique. La ville d'Azaz, dans les campagnes au nord d'Alep, est elle aussi la cible de raids aériens.
La perte de cette agglomération stratégique constituerait un revers majeur pour le président Bachar al Assad dont les forces ont concentré leurs efforts sur la maîtrise de Damas et de la côte méditerranéenne du pays, portion de territoire qualifiée par le pouvoir de "Syrie essentielle".
La chute d'Alep accentuerait encore la fragmentation du pays entre les territoires tenus par les forces gouvernementales, principalement la capitale et le nord-ouest côtier, et le reste des vastes étendues que se partagent différents groupes dont l'Etat islamique, les milices kurdes et d'autres organisations rebelles.
Dans un communiqué, les assaillants ont expliqué vouloir "libérer la ville d'Alep" et ont revendiqué que si leur assaut se révélait victorieux, les principes stricts de la charia (la loi coranique) y seraient appliquer.
L'OSDH a précisé que les assaillants étaient constitués de combattants du Front al Nosra, affilié à Al Qaïda, et du groupe salafiste Ahrar al Cham qui a procédé à des tirs d'artillerie nourris sur la partie occidentale d'Alep tenue par l'armée syrienne et par les milices loyales au pouvoir central.
La majeure partie des combats s'est focalisée sur la ligne de front à Djamiyat al Zahra où les insurgés ont infligé des dommages aux troupes gouvernementales.
Cette zone qui abrite plusieurs bâtiments stratégiques de la sécurité, est depuis longtemps une cible des rebelles car sa prise permettrait une progression dans les régions loyalistes et couperait les voies d'approvisionnement de l'armée régulière.

Samedi 4 Juillet 2015

Lu 825 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs