Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Obsèques aux Pays-Bas d'Anass Aouragh


Le père rejette la thèse du suicide



Obsèques aux Pays-Bas d'Anass Aouragh
Le père d'Anass Aouragh, l'adolescent d'origine marocaine (13 ans) retrouvé mort, jeudi dernier, dans un parc de la ville de Wassenaar, au nord-est de La Haye, a rejeté catégoriquement la thèse du suicide. Les affirmations des témoins et les traces des doigts constatées de visu sur le cou d'Anass par les membres de la famille prouvent que l'hypothèse du suicide est sans fondement, a confié à la MAP, Mohamed Aouragh, en marge des obsèques de son enfant qui se sont déroulées lundi après la prière d'Addohr.
C'est dans un climat de tristesse, de douleur et de vive émotion que le corps de l'enfant Anass a été inhumé, lundi, dans un cimetière du village Voorschoten (ouest des Pays-Bas), en présence de sa famille, des élèves et des responsables du collège où il poursuivait ses études ainsi que des dizaines de membres de la communauté marocaine.
Une grande foule a accompagné Anass Aouragh à sa dernière demeure mais une série de questions taraudent toujours sa famille et tous ceux qui l'ont connu: comment et pourquoi un enfant de 13 ans mettra-t-il fin à ses jours? Pourquoi les résultats de l'autopsie n'ont-ils pas été révélés jusqu'à présent? Et s'il s'agit d'un meurtre, quel aurait été le péché d'Anass pour mériter ce sort tragique?....Un témoin, qui devrait être entendu par la police néerlandaise, aurait vu trois individus s'en prendre au petit Anass peu avant sa disparition, a fait savoir le père de la victime, ajoutant que la famille attend toujours les résultats de l'autopsie effectuée par la police, qui n'a pas toujours précisé si le corps du petit Anass portait des traces de violence.
Choqués, les camarades de classe de la victime disent qu'ils ne peuvent pas comprendre qu'Anass puisse mettre fin à ses jours parce qu'il était taquiné par certains d'entre eux. Des médias néerlandais, qui qualifient la mort d'Anass de +mystérieuse+, ont indiqué que le dernier message envoyé par ce dernier à certains de ses copains était "Tu me haïs". La police néerlandaise avait affirmé que la thèse qu'Anass Aouragh a été victime d'un meurtre n'est pas à exclure. Aucune information sur les circonstances de la disparition et la mort de la victime n'a été donnée jusqu'à présent.
Anass Aouragh, 13 ans, était porté disparu mercredi après-midi, ce qui a poussé la police à lancer une alerte pour la recherche de l'enfant qui fait partie d'un club local de football. Le corps inanimé de la victime a été découvert jeudi matin dans une forêt aux environs de la ville. Anass est sorti du domicile parental dans l'après-midi au guidon de sa bicyclette, a relaté à MAP-Amsterdam un membre de sa famille, ajoutant que la mère d'Anass, inquiète, a contacté la police vers 22H00.

Libé
Jeudi 14 Février 2013

Lu 467 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs