Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Obsèques à Casablanca de Mohamed Bouabid




Obsèques à Casablanca de Mohamed Bouabid
Les funérailles du journaliste sportif Mohamed Bouabid qui s'est éteint, mercredi à l'âge de 64 ans, après un long combat contre la maladie, ont eu lieu jeudi après la prière d'Ad Dohr au cimetière Errahma de Casablanca.
Feu Bouabid, président de l'Alliance marocaine des journalistes sportifs (AMJS) et l'un des vétérans des journalistes sportifs marocains, a exercé aux quotidiens arabophones "Al Ittihad Al Ichtiraki" et"Al Ahdath Al Maghribia".
Ces funérailles émouvantes se sont déroulées en présence de dizaines de personnes dont un grand nombre de compagnons de route du défunt, des anciens et actuels dirigeants de différentes disciplines sportives, des sportifs, des artistes, des amis et proches qui ont accompagné cette figure emblématique de la presse sportive nationale à sa dernière demeure et lui rendant ainsi un dernier hommage.
"C'est un grand journaliste qui nous quitte, c'est une perte monumentale pour le corps des journalistes en général et des journalistes sportifs en particulier", a estimé M. Abdelattif Moutaouakil, journaliste sportif.
Le disparu était réputé pour sa modestie, la noblesse de l'esprit et ses qualités humaines. Il était une référence, une école qui n'avait pas cessé, tout au long de sa carrière, de prodiguer ses conseils à de nombreux jeunes journalistes.
Il considérait les journalistes sportifs comme une force de proposition qui devaient accomplir leur métier avec un sens élevé de responsabilité dans le respect de la déontologie et de sensibiliser tous les intervenants dans le domaine sportif mais aussi le large public à aller de l'avant et à la promotion de la pratique sportive, a ajouté M.Moutaouakil.
Le défunt était un pilier de la presse sportive marocaine qui a pris sous ses ailes de nombreux journalistes, non seulement à leur début mais continuait, comme un grand frère, à les faire profiter de son expérience, à les guider, a témoigné, dans des déclarations à la presse, le journaliste Hassan Basri.
 

MAP
Samedi 10 Mai 2014

Lu 4499 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs