Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Obama veut intensifier la lutte contre l'EI avec ses alliés du Golfe




Le président américain Barack Obama a retrouvé jeudi à Ryad les dirigeants du Golfe pour un sommet visant à apaiser les tensions entre Washington et les monarchies sunnites emmenées par l'Arabie saoudite.  M. Obama et les dirigeants des six pays du Conseil de coopération du Golfe (Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats arabes unis, Koweït, Oman, Qatar) se sont rassemblés dans le vaste palais Diriyah pour une photo de famille avant une série de sessions à l'issue desquelles le président américain devait s'exprimer.
 Les dirigeants se sont ensuite installés autour d'une large table où M. Obama était entouré du roi Salmane d'Arabie saoudite et de l'homme fort des Emirats arabes unis, le prince héritier d'Abou Dhabi Mohamed ben Zayed Al-Nahyane.
 L'ouverture du sommet n'a pas été retransmise en direct par les chaînes de télévision saoudiennes, comme c'est habituellement le cas. Mercredi, déjà, l'arrivée de M. Obama à Ryad n'avait donné lieu à aucun direct et le roi Salmane ne l'avait pas accueilli à l'aéroport.  Le président américain, accompagné du secrétaire à la Défense Ashton Carter et du chef de la diplomatie américaine John Kerry, veut encourager ses interlocuteurs à s'impliquer plus fortement dans la lutte contre les jihadistes du groupe Etat islamique. Il espère aussi avancer sur les fragiles tentatives diplomatiques en cours pour mettre fin aux conflits qui ravagent le Yémen et la Syrie.
 Echaudés par les choix de M. Obama qui a réintégré la puissance chiite iranienne dans le jeu diplomatique et a renoncé à intervenir en Syrie contre le régime de Bachar al-Assad, les monarques du Golfe ont, eux, les yeux rivés vers le scrutin présidentiel américain du 8 novembre.
Les Etats-Unis viennent d'annoncer le déploiement de près de 220 soldats supplémentaires et d'hélicoptères d'attaque pour soutenir les forces irakiennes notamment dans la reconquête de Mossoul, la deuxième ville du pays, aux mains de l'EI depuis juin 2014.
 Mais Washington veut aussi mettre l'accent sur la nécessaire reconstruction de villes reprises aux jihadistes, à l'image de Ramadi, à l'ouest de Bagdad.  Mercredi, le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter a appelé les riches monarchies pétrolières à s'impliquer davantage en Irak, pas seulement militairement comme l'ont fait Ryad et Abou Dhabi, mais aussi politiquement et économiquement.
 Le "soutien sunnite" à la reconstruction sera "crucial" pour assurer une victoire définitive contre les jihadistes, a souligné M. Carter, également présent à Ryad.
 Les Etats-Unis comptent aussi sur leurs alliés du Golfe dans la résolution des conflits qui déchirent la région, au Yémen et en Syrie.
 Selon Rob Malley, conseiller du président américain, la recherche d'une solution diplomatique est urgente pour des raisons humanitaires, mais aussi "pour que les pays impliqués dans ces combats soient capables, lorsqu'une solution politique aura été trouvée, de se concentrer sur la lutte contre l'EI et Al-Qaïda".
 Les avancées diplomatiques restent néanmoins embryonnaires et extrêmement fragiles.
 Les principaux responsables de l'opposition syrienne ont commencé à quitter les négociations de Genève, face à la poursuite des offensives du régime du président Bachar al-Assad.
 Au Yémen, les rebelles chiites Houthis doivent en principe se joindre à des pourparlers de paix qui doivent débuter avec retard à Koweït, mais des combats se poursuivent sur le terrain et une solution politique semble lointaine.

Vendredi 22 Avril 2016

Lu 240 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs