Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Obama promet l'intensification de la lutte contre l’EI en Syrie

25 soldats du régime tués dans un attentat suicide à Alep




Obama promet l'intensification de la lutte contre l’EI en Syrie
Vingt-cinq combattants des forces du régime de Bassar al-Assad ont été tués lundi dans les faubourgs d'Alep, deuxième ville de Syrie, dans un attentat suicide commis par un membre du Front Al-Nosra, la branche syrienne d'Al Qaïda, a annoncé à l'AFP l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
"Vingt-cinq soldats et combattants loyaux au régime (de Damas) ont été tués lorsqu'un combattant du Front Al-Nosra s'est fait exploser à bord d'un véhicule, devant un orphelinat utilisé par le régime comme base à Al Zahra", en banlieue d'Alep, a déclaré Rami Abdel Rahman, responsable de cette ONG proche de l'opposition syrienne. Cet attentat suicide a été suivi d'une attaque menée par des combattants rebelles du groupe Ansar al-Sharia, et d'intenses combats entre les forces de l'opposition et du régime, a-t-il indiqué.
Le président américain Barack Obama a assuré lundi que la coalition internationale menée par les Etats-Unis était déterminée à intensifier la lutte contre le groupe Etat islamique (EI) en Syrie, réaffirmant que la campagne contre les jihadistes serait longue.
"Nous intensifions nos efforts contre les bases de l'EI en Syrie", a déclaré M. Obama lors d'une déclaration au Pentagone, évoquant cette organisation de jihadistes ultra-radicaux qui a décrété il y a un an un "califat" à cheval sur la Syrie et l'Irak.
"Nos frappes aériennes continueront à viser les installations pétrolières et gazières qui financent nombre de leurs opérations. Nous visons la direction et les infrastructures de l'EI en Syrie", a-t-il ajouté.
La coalition dirigée par les Etats-Unis a mené ces derniers jours des raids aériens sans précédent sur Raqa, la capitale de facto du groupe Etat islamique en Syrie, endommageant des infrastructures utilisées par les jihadistes. Les frappes ont fait au moins 30 morts, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
Selon le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter, les bombardements américains visaient d'abord à soutenir les avancées des forces kurdes.
"Au cours de l'année écoulée, nous avons vu qu'avec un partenaire efficace sur le terrain, l'EI pouvait être repoussé", a estimé M. Obama, citant en particulier la reconquête fin mars de Tikrit, dans le nord de l'Irak.
Soulignant que la coalition internationale avait procédé à plus de 5.000 frappes aériennes en Irak et en Syrie, le président américain a assuré qu'elles avaient permis d'éliminer "des milliers de combattants dont des haut-responsables de l'EI".
"Ce ne sera pas rapide. C'est une campagne sur le long terme", a-t-il martelé, prédisant des "avancées" mais aussi des "revers".
"Les faiblesses stratégiques de l'EI sont réelles", a-t-il encore dit, rappelant que les jihadistes ultra-radicaux ne disposaient d'aucune force aérienne, n'avaient le soutien d'aucun pays et que "leur brutalité créait un véritable ressentiment au sein des populations qu'ils contrôlent".

Mercredi 8 Juillet 2015

Lu 563 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs