Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Obama accentue la pression pour légiférer sur les armes


Le lobby des armes face à face avec le président



Obama accentue la pression pour légiférer sur les armes
Flanqué de policiers, le président américain Barack Obama a accentué lundi la pression sur le Congrès pour qu’il légifère «rapidement» sur les armes à feu, lors d’une visite à Minneapolis, dans le Minnesota (nord), une ville pionnière en la matière.
Il s’agissait du premier déplacement hors de Washington sur cette question pour M. Obama depuis qu’il a présenté, le 16 janvier, un ambitieux plan en signant des mesures réglementaires et en exhortant les élus à interdire notamment la vente de nouvelles armes d’assaut et de chargeurs de plus de dix balles.  A Minneapolis, choisie selon la Maison Blanche pour ses «mesures importantes» visant à réduire la violence armée, M. Obama a souligné que les responsables politiques ne pouvaient pas sauver toutes les vies mais pouvaient au moins essayer de sauver des victimes potentielles de cette violence. Le président a montré son impatience vis-à-vis du travail des élus, plus de sept semaines après le massacre de Newton (Connecticut, nord-est), qui a notamment coûté la vie à 20 écoliers le 14 décembre et qui l’a contraint à placer le contrôle des armes à feu parmi ses priorités, après un premier mandat lors duquel il a fait preuve de timidité dans ce domaine.
«Il y a eu beaucoup de déclarations, beaucoup de discussions, beaucoup de publicité, mais nous n’avons pas encore fait de pas concret», a déploré M. Obama lors d’une réunion publique.
«Nous n’avons pas besoin d’être d’accord sur tout pour se mettre d’accord sur le fait qu’il est temps de faire quelque chose», a ajouté le président, qui a plaidé pour la vérification des antécédents judiciaires des acheteurs potentiels d’armes à feu, et pour la suppression des exemptions.
Mais beaucoup d’élus républicains —majoritaires à la Chambre des représentants—, certains élus démocrates d’Etats ruraux, ainsi que le puissant lobby des armes (National Rifle Association) s’opposent à ces changements de loi au nom de la Constitution américaine qui garantit le droit de posséder une arme à feu.

Libé
Mercredi 6 Février 2013

Lu 144 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs