Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Obama : «Papa est le métier le plus important»




Décidément, il a tout pour plaire, Barack Obama. Beau gosse au sourire éclatant, président élègant lors de soirées mondaines, le démocrate n’en reste pas moins un père de famille attentionné. Au lendemain de la fête des pères, il affirmait même que c’était de loin son «métier le plus important».
 «Dans ma vie, j’ai été avocat, enseignant, sénateur, et maintenant Président des Etats-Unis. Je peux dire sans hésitation que le métier le plus difficile, le plus gratifiant, le plus important que j’aurai lors de mon séjour sur cette terre est d’être le père de Sasha et Malia», déclarait lundi Barack Obama, à l’occasion d’une allocution prononcée devant 300 invités au lendemain de la fête des pères.
Un discours qui n’a pas manqué d’émouvoir son auditoire, mais aussi le monde entier. Car si Barack doit gérer la plus grosse puissance mondiale, mais aussi une dette colossale, le problème de la marée noire dans le Golfe du Mexique, plusieurs guerres, un début de carrière dans le rap, et autres pacotilles présidentielles, ce père de famille souhaite avant tout rester présent pour ses deux fillettes, Sasha 9 ans, et Malia bientôt 12 ans. Une responsabilité bien plus importante aux yeux de n'importe quel papa.
L’éducation des enfants a toujours été une priorité pour Michelle et Barack, et ce dernier ne veut pas louper une miette de la vie de ses princesses. À la naissance de sa fille aînée, celui qui a grandi sans figure paternelle (Barack sénior a quitté le foyer alors qu’il était tout petit, le laissant grandir auprès de sa mère et sa grand-mère), s'est promis d'éviter que ses filles ne souffrent de l’absence de leur père. «J’ai juré que je ferai tout pour leur donner ce que je n’ai pas eu: un père», confiait-il.
Alors qu’un décret prend plusieurs mois avant d’être appliqué, qu’une loi est adoptée après plusieurs années parfois, et qu’un Président est soumis au vote de son peuple une fois tous les quatre ans, quand on est papa, la sanction est immédiate. Mais les sourires et remerciements aussi. Car pour une petite fille, son papa est toujours le plus beau et le plus fort.
Si ce métier-là nécessite une disponibilité à plein temps, une patience sans limite, un courage sans faille, et le tout sans aucun jour de congé, être papa reste le plus éprouvant mais aussi le plus merveilleux des métiers, celui auquel jamais aucun homme ne renoncera. Pas même Barack Obama, son agenda aussi rempli soit-il, et sa notoriété aussi importante soit-elle.

Libé
Jeudi 24 Juin 2010

Lu 376 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs