Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

OFPPT : Dialogue de sourds entre la direction générale et les contractuels




OFPPT  : Dialogue de sourds entre la direction générale et les contractuels
Le bras de fer entre les formateurs contractuels de l'Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail et la direction générale de l'Office reprend de plus belle après quelques jours d'accalmie. Deux sit-in préventifs ont été observés hier, un devant le siège de l'OFPPT et l'autre devant celui de l'UMT en signe de protestation contre les promesses non tenues par la direction de l'Office. Les manifestants reprochent à cette dernière son indifférence et son manque de bonne volonté pour trouver une issue à cette crise.
Pour  Azouz Al Hadri, secrétaire général du bureau national des enseignants contractuels au sein de l'OFPPT, l'annulation des derniers rounds de négociations qui ont été programmés pour les 11 et 12 janvier, a été une surprise au goût amer. Ceci, d'autant plus que les responsables de l'OFPPT ont donné dernièrement des signes encourageants. «On a beaucoup parié  sur ces discussions. C'était notre dernier espoir pour débloquer cette situation de crise. Mais, maintenant, on a le sentiment qu'il s'agit simplement d'une manœuvre de la part de l'administration de l'Office pour gagner du temps et atténuer la grogne des grévistes», nous a-t-il expliqué.
Le secrétaire général nous a précisé qu'il est hors de question de patienter davantage ou d'abandonner la lutte. « Rester les bras croisés ne figure pas à l’ordre de jour ». Les enseignants grévistes estiment que l'immobilisme ne servira pas leurs intérêts, notamment après tous les efforts et les sacrifices consentis dans la lutte et la contestation.
Concernant l'organisation des deux sit-in, M. Al Hadri a souligné qu'il s'agit d'actions à caractère préventif visant à accélérer le processus de négociations avec l'administration, notamment  à la vielle de la réunion de cette dernière avec l'UMT.
 « D'autres actions légales sont également envisagées si rien ne change », nous-a-t-il déclaré avant de poursuivre que cette action de protestation prend de plus en plus d'ampleur, notamment avec l'implication d'autres régions du Maroc. « On parie beaucoup sur la mobilisation de l'ensemble des régions du Royaume pour trouver une solution rapide et juste à notre cause », nous a-t-il dit.
Par ailleurs, le secrétaire général a saisi l'occasion pour remettre en cause les accusations  qualifiées, selon lui, de fausses et calomnieuses  de la direction de l'Office qui a présenté  certains grévistes comme des imposteurs et des intrus, sans rapport  aucun avec l'Office. M. Hadri a considéré que ces propos ne servent qu'à envenimer le climat de dialogue et à entraver toute tentative de rapprochement avec cette administration, a-t-il conclu.
A rappeler que la grève entamée par les enseignants contractuels de l'OFPPT a été suspendue  après que l'UMT s’est chargée de leur dossier. Un premier round de négociations avec l'administration de l'Office avait eu lieu et certaines sources bien informées ont parlé à ce moment d'une solution proche.
Pourtant, rien n'a changé, la direction a campé sur ses positions et les points du différend qui oppose les enseignants à  l'administration de l'Office persistent encore. 

Hassan Bentaleb
Vendredi 14 Janvier 2011

Lu 843 fois


1.Posté par farid hassani le 15/01/2011 18:25
salut
le dérapage ou je dirai même la dégringolade du dossier des contractuels est sûr quand ils ont remis leur sort à nos amis de l'UMT qui n'attendent que ces occasions pour marchander avec les responsables de l'OFPPT
je sais très bien de quoi je parle car tout simplement j'étais un des leurs avant mon repentir allah ytoube aalina menhoum
bonne chance malgré tout

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs