Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

OCP : Les syndicats dénoncent les licenciements abusifs




Abusif, infondé et injustifié. Ils sont trois syndicats à qualifier de tel le licenciement de 4 militants du Syndicat national des hauts cadres (SNHC) du Groupe OCP.
Les syndicats du secteur, affiliés à la FDT, la CDT et à l’UNTM viennent d’exprimer, via un communiqué rendu public, leur soutien et leur solidarité avec les 4 ingénieurs licenciés de manière abusive le 24 mars dernier.
Dans leur communiqué conjoint, ils soulignent que cette décision  irréfléchie viole les dispositions de la nouvelle  Constitution et ne respecte pas la convention internationale N° 87 sur la liberté syndicale et la protection du droit syndical.
Après le refus de la direction du Groupe OCP de revoir sa décision hâtive, les 3 syndicats affirment  qu’un tel acte ne peut qu’attribuer à attiser la tension dans le secteur, particulièrement en l’étape actuelle marquée par la mise en œuvre des réformes politiques et constitutionnelles que connaît le pays.
Cette décision en contradiction aussi avec la législation du Maroc qui garantit le droit syndical ne peut, poursuit ledit communiqué,  vraiment servir  la paix sociale voulue et espérée par tous les partenaires sociaux.
Tout en dénonçant toute tentative de restriction ou d’entrave à la liberté syndicale, les syndicats affirment qu’ils ne peuvent laisser passer sous silence cet acte portant atteinte à la pratique démocratique et sont prêts à mener toutes formes de lutte à même de rétablir l’ordre et rendre justice aux hauts cadres licenciés. Cela reflète une mentalité dépassée des responsables censés opter pour la voie du dialogue en vue d’assainir le climat social, et ce pour l’intérêt du Groupe.
A rappeler qu’au lendemain du licenciement des 4 militants, le Syndicat des hauts cadres du Groupe OCP avait qualifié cet acte de dangereux et sans précédent et rendu la direction du Groupe responsable de cette situation malsaine.   

LARBI BOUHAMIDA
Lundi 2 Avril 2012

Lu 1286 fois


1.Posté par najim le 03/04/2012 14:47
des cadres marocains de l'ocp mutés à Paris dans la filiale STAR ont été licenciés par l'ocp alors que cette societe etait bénéficiaire.Les cadres licenciés se voient refuser le reglement de leurs indemnités telles qu'elles résultent de leurs contrats alors que le personnel français de cette filiale a été largement indemnisé.Mieux , ces agents se voient refuser le reglement de leur retraites.Pourquoi?
Aucun syndicat n'a levé le petit doigt pour eux.

Nouveau commentaire :

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Invité | Expresso | En toute Libé | L'info | Spécial Eté









Publicité

Pour vos Publicités sur le site
contactez admin@libe.ma