Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nuits du Ramadan à l’Institut français d’Agadir : Touria Hadraoui, Afous World et Inouraz à l’affiche




Nuits du Ramadan à l’Institut français d’Agadir  : Touria Hadraoui, Afous World et Inouraz à l’affiche
Après une courte interruption, c’est la reprise des Nuits du Ramadan à l’Institut français d’Agadir (IFA), avec trois soirées musicales de grande qualité.
En ouverture, le jeudi 19 août  2010 à 21h30 à la salle polyvalente, Touria Hadraoui donnera le ton de ces Nuits du Ramadan en  nous proposant de découvrir des Kassaids du Malhoun et des morceaux de musique arabo-andalouse revisités. Les chants qu’elle se propose d’interpréter seront une occasion d’actualiser et de raviver cette musique ancestrale pour  nous transporter dans un fabuleux voyage à travers le temps et la musique.
Après le Malhoun et la musique arabo-andalouse, passage à un tout autre registre avec le groupe Afouss Word, le dimanche 29 août 2010 à 21h30.
Afouss signifie la main en langue amazighe. Cette même main qui applaudit, qui fait vibrer les cordes d’un instrument pour en faire jaillir une belle mélodie ou qui s’active au milieu d’une panoplie d’instruments à percussion en leur imprimant des rythmes lancinants ou endiablés.
Afouss World a vu le jour en 1999 sur les bancs de la Faculté des lettres et des sciences humaines de Ben M’Sik de l’Université Hassan II de Casablanca. Elle puise  sa musique dans le patrimoine musical marocain tout en le mettant en valeur par le biais du métissage des cultures et des musiques du monde. Par ses mélodies endiablées et ses rythmes authentiques (jazz, reggae en bambara, percussions indienne et perse, fusion berbère-raï), Afouss World a su conquérir un large public
Enfin, pour la troisième et dernière soirée du mois de Ramadan, le groupe amazigh , Inouraz, se produira, à son tour, sur la scène de la salle polyvalente de l’Institut, le  vendredi 3 septembre 2010 à 21h30. Conduite par le jeune et talentueux percussionniste gadiri, Khalid El Berkaoui, la formation Inouraz nous transporte dans un fabuleux voyage musical à la découverte du jazz, de rythmes et sons anciens  du Moyen-Atlas, de la plaine du  Souss et de Kabylie.
Les quatre garçons du groupe ont réussi un métissage subtil entre des instruments traditionnels comme le ribab et le guembri et toute une panoplie d’instruments d’horizons divers allant des congas africaines, à la tabla en passant par le zarb iranien.

M’BARK CHBAN
Vendredi 13 Août 2010

Lu 806 fois


1.Posté par bakanzize mohamed le 14/08/2010 11:10
Les troupes présentes a IFA ont un tres large public, pourquoi pas donc ce large public n'en profite pas une fois presentes a Agadir.
Consacrer au moins une soirée a la place Al AMAL ou dans le théatre municipal sera peut etre une occasion a ce large public d'en profiter.(idem pour toute les activiés qui se passent au sein de l'IFA).
La musique n'a pas de frontières, ne l'enclavons pas.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs