Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouvelles inspections pour les experts de l’ONU en Syrie

Douze élèves tués dans un raid aérien sur un lycée technique




Nouvelles inspections pour les experts de l’ONU en Syrie

Les experts de l’ONU enquêtant en Syrie dans des sites où des attaques chimiques auraient été perpétrées, ont quitté dimanche leur hôtel pour une nouvelle mission, a constaté le photographe de l’AFP. Les experts, arrivés mercredi dans la capitale syrienne pour leur deuxième visite en deux mois afin de déterminer si des armes chimiques ont été utilisées dans plusieurs secteurs, sont partis à bord de quatre véhicules de l’ONU vers une destination non précisée.
L’équipe a entamé jeudi ses travaux qui consistent à enquêter sur sept sites où des attaques chimiques auraient eu lieu selon des informations fournies par l’opposition et le régime.

Trois de ces sites se trouvent près de la capitale: Bahhariyé, près de Damas (22 août), Jobar, un quartier périphérique du nord-est de Damas (24 août) et Achrafié Sahnaya, dans la province de Damas (25 août). Les autres secteurs sont dans le nord du pays. Au cours de leur mission actuelle, les experts «ont reçu plusieurs documents et échantillons et ont mené plusieurs interviews», a précisé vendredi l’ONU dans un communiqué, ajoutant qu’ils devaient conclure leur travail lundi 30 septembre. Les experts, dirigés par Aake Sellström, avaient déjà enquêté sur une attaque à l’arme chimique le 21 août près de Damas, qui avait fait près de 1.500 morts selon Washington. Dans leur rapport publié à la mi-septembre, ils avaient conclu à l’utilisation de gaz sarin à une large échelle dans cette attaque, sans pointer du doigt les responsables. Les Occidentaux et l’opposition avaient accusé le régime qui a démenti en accusant en retour les rebelles.
Par ailleurs, sur le terrain des affrontements, au moins neuf personnes, en majorité des lycéens, ont été tuées dimanche dans un raid de l’aviation du régime contre un établissement scolaire à Raqa, ville rebelle du nord de la Syrie, a indiqué une ONG.

«L‘aviation syrienne a bombardé un lycée technique dans la ville de Raqa, causant la mort de neuf personnes, en majorité des écoliers de moins de 18 ans, et en blessant plusieurs autres, dont certains sont dans un état grave», a affirmé l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Les rebelles se sont emparés le 6 mars de Raqa, unique capitale provinciale aux mains des insurgés. La ville est contrôlée principalement par les jihadistes de l’Etat islamique d’Irak et du Levant (EIIL). Par ailleurs, selon l’OSDH, qui bénéficie d’un large réseau de militants à travers le pays, au moins 19 soldats ont été tués et 60 blessés dans une offensive des rebelles dans la nuit de samedi à dimanche contre des postes militaires à Nasseriya Al-Qalamoun, au nord de Damas. «Il y a aussi des victimes dans les rangs des rebelles qui ont réussi à s’emparer de plusieurs positions», a précisé l’OSDH.

AFP
Lundi 30 Septembre 2013

Lu 257 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs