Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouvelles appréciées de la littérature arabe : La langue commune 2




Nouvelles appréciées de la littérature arabe : La langue commune 2
Ismail Fahd Ismail est l’un des hommes de littérature les plus éminents du Koweït. Il est connu par ses quatre romans «Le ciel était bleu», «Les marecages lumineux», «La corde «et «L’autre rive»  au sujet desquels Saad Youssef dit un jour : A l’Extrême-Orient arabe où l'écriture du roman n’est pas encore une tradition, je peux affirmer que les quatre romans d’Ismail Fahd  Ismail sont un repère unique non seulement au Koweït, mais également dans tous les pays arabes.
 
La première prise
 
Un silence -absolument total- règne sur le logement des institutrices. L’humidité de la mer  s’introduit à travers la porte du balcon.
La mer …Une ouverture qui s’étend jusqu’à l’infini, où le soleil darde ses rayons, et la mer étend sa couleur bleue. Tandis qu’à l’intérieur…
Ce silence insupportable !!!
Elle se mord la lèvre.
Est-ce que je sors ?!
Elle regarde du côté du balcon.
L’étranger !!
Et puis ses amies qui sont parties à l’école.
Si je les y avais accompagnées également!
Mais L’Aflonza … Et  le médecin du ministère :-«Tu as grandement besoin d’un repos … »
Hier et aujourd’hui …un congé de maladie.
Cette fatigue !
Elle revient s’allonger sur le lit. Elle promène le regard sur les murs, le plafond. Si elle était chez elle …
Le salaire est faible. Mais à coté de la liberté relative dont elle disposait…
Ma mère est là-bas, et puis mon frère, et…
Ce qui est curieux, c’est que ses rapports avec sa famille ne sont plus ce qu’ils étaient.
A présent ils pensent :-«La laine  est bon marché  au Koweït. Envoie-nous …Les montres aussi …N’oublie pas l’allume gaz … ».
Et toutes ces longues heures qui restent pour que ses amies reviennent.
 
*******************
 
Le bruit de quelques ustensiles en  métal, quelque part dans le bâtiment. A travers les passages étroits, le bruit arrive fracassé.
La cuisinière  prépare  le déjeuner.
 Elle a encore dans la bouche le goût du café brûlé.
Il serait mieux que je prenne une douche.
 
            *******************
  L’eau tiède ne lui fait pas de bien comme elle croyait. Au contraire son envie de vomir ne fait que s’accroître et donne naissance chez elle à un sentiment d’ennui. Plus les secondes passent, plus le premier sentiment prend le dessus sur le second.
-«Ma mère va bien…Elle …salue …Envoie nous … » Le buvard.
Et cette ambiance qui me serre le cœur!!
La responsable : «Mme  le senseur» est en service. Si par hasard j’ai envie de sortir maintenant, qui m’en accordera la permission?
-«Allô !Mme le senseur, je suis …congé …Est-ce que …sortir …promenade …minutes … ».
Et la réponse inévitable :
-« Quoi?! Comment?!…
Non ! Il est absolument interdit …formellement.
 
      *******************
 
L’envie de vomir domine maintenant l’ennui.
Si je sors qu’adviendra-t-il?! Je suis une institutrice invitée…
Ce pays a ses us et coutumes …Tu n’as pas respecté l’une des clauses les plus importantes …Et par conséquent.. ; Et pour l’intérêt de nos employées… Il suffirait de cinq minutes … Et pour sauvegarder l’honneur de nos filles, on a décidé ce qui suit … A mes parents sans perdre … une minute …
C’est mieux..
Elle revint en toute vitesse à sa chambre.
Que cette décision que je ne peux exécuter soit la bienvenue.
Elle s’habille en toute vitesse..
Et en toute vitesse, elle passe à la cuisine. 
-Je sors pour quelques minutes.
-…
Elle n’attend pas la réponse de la cuisinière.
Advient ce qui …
On n’entend plus le bruit des ustensiles de métal.
 
      *******************
     
La deuxième prise
La porte fait un bruit. Le jeune homme y concentre toute son attention.
Un projet humain se trouve sur le boulevard. Un étonnement  mêlé d’une joie se manifeste sur sa face.
Il ne parle pas, il ne bouge pas. Il ne respire pas. La revue –est toujours – à un mètre de lui. Il n’y prête aucune attention.  Quelques minutes après, il jette un coup d’œil furtif. La façade en verre …Et son père à l’intérieur, la route scintille.
 
         *******************
 
La  troisième prise
Les arbustes du Tell
Les boulevards  se croisent, donnent les uns sur les autres.
La porte…Elle ne l’a pas fermée ..La boutique .. Le jeune homme …
Il est toujours là.
Elle passe d’une voie à une autre.
La mer !
Elle  surgit là-bas, bleue, fascinante. 
Que peut f… la responsable.
Mais un autre sentiment se développe en elle.
Qui m’épie ?
Une personne quelconque  surveille mes pas.
Personne sauf lui !
Elle avait beaucoup entendu parler sur des enlèvements.
-« Fais gaffe ! Ne t’aventure pas  seule  dans des endroits éloignés… ! Il se peut qu’une voiture s’arrête près de toi ; quelqu’un ouvre la porte.  On te muselle. Et dans un endroit inconnu…Le désert est étendu…Tu trouveras des hommes … »
Des hommes… ! Des hommes … !»
Et les mâles quel est leur rôle alors ? »
Mais il n’y avait derrière moi aucune voiture.
Ce sont les pas de l’étranger, le fils de…
 
            ********************
 
La mer s’approche.
Personne  pour accompagner cette mer dans sa solitude !
Ses oreilles …Le bruit des vagues qui se heurtent  sur la côte. Une vague déferle  dans sa poitrine.
Où se trouve la responsable du logement maintenant ?!
Elle sourit.
Est-ce que l’une de  mes amis avait déjà essayé de se baigner  dans cette mer ?
 
              ************************
 
La quatrième prise
La mer s’étend au-delà de l’horizon. Près de la côte, l’eau prend la couleur du sable, puis devient verte, et enfin bleue, chaque fois que le regard s’étend  plus au fond.
L’écume est blanche comme la neige, et l’horizon bleu foncé.
Le jeune homme arrive à la mer, mais ne s’en approche pas. Il est occupé par ce qui se trouve devant lui, il le contemple. Il s’adosse à un rocher. Les vagues continuent de déferler tranquillement, et les vents …

Traduit par Sahraoui Faquihi
Lundi 7 Juillet 2014

Lu 490 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs