Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouvelle édition du Printemps musical des alizés à Essaouira




Nouvelle édition du Printemps musical des alizés à Essaouira
La 17ème édition du Festival Printemps musical des alizés aura lieu du 27 au 30 avril prochain, à Essaouira, avec à la clé cette année une programmation éclectique invitant au voyage, à la découverte d’une musique sans frontières et des talents de demain. Organisé par l’Association Essaouira Mogador, le Printemps musical des alizés, l’un des rares festivals dans le monde arabo-musulman, dédié à la musique de chambre et à l’art lyrique, souffle cette année ses 17 bougies. Les organisateurs ont choisi de mettre l'universel et la rencontre avec l'Autre, au cœur de sa programmation pour l'édition 2017 de ce festival, devenu, au fil des ans, l’incontournable rendez-vous des mélomanes les plus exigeants. De l'Europe Centrale de Brahms à la Russie natale de Tchaïkovski en passant par les "Viennoiseries" de Haydn ou l'Andalousie d’Albéniz, chacun des 12 concerts programmés par la Cité des alizés sera ainsi dédié à un pays. Venus de leur lointaine République Populaire de Chine, douze musiciens de l'Orchestre Philharmonique de Guangzhou vont, le temps de ce printemps souiri, rejoindre l'Orchestre Philharmonique du Maroc pour une grande première qui donnera encore plus de profondeur et de relief à cette universalité de la musique à laquelle, depuis 17 ans, le Printemps des alizés a choisi de s'identifier. Moment phare de cette édition, l’Orchestre Philharmonique du Maroc dirigé par Olivier Holt, nous proposera dans cette perspective une version de concert de Carmen, l’opéra de Bizet, spécialement réadapté pour Essaouira. Un peu plus tôt, quatre grands solistes, Régis Pasquier, Guillaume Vincent, Adrien et Christian-Pierre La Marca se retrouveront à Dar Souiri en quatuor, pour un concert d’ouverture autour de l’Allemagne.
Très attendu également, le Yadaïn Piano Duo, formé par Eloïse Bella Kohn et Dina Bensaïd, a fait le choix d'un répertoire original autour de l’enfance, tandis que le Quatuor Hanson nous fera voyager à Vienne avant qu’Emmanuelle Bertrand et Pascal Amoyel ne nous invitent à Paris ou que le contre-ténor américain Réginald Mobley ne nous entraîne à la découverte de la scène lyrique afro-américaine.
La Matinée jeunes talents avec le programme socio-culturel Mazaya, nous donnera cette année encore l’occasion d'applaudir aujourd’hui les talents de demain et forte du succès de l’an dernier, la Promenade musicale en Médina sera l’occasion de redécouvrir la ville sous les notes et l’éclairage des plus grands compositeurs.  Quant au concert de clôture du dimanche matin, toujours inédit et parfois décoiffant, le thème est précieusement gardé secret par les organisateurs. Créé en 2001 par l’Association Essaouira Mogador, ce rendez-vous musical a pour habitude de mettre sur le devant de la scène "la musique de chambre" et "l’art lyrique".

Vendredi 24 Mars 2017

Lu 544 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs