Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouvelle édition du “Marrakech fait son cirque”

Du 10 au 15 juin 2014




Nouvelle édition du “Marrakech fait son cirque”
Le Collectif Eclats de Lune organise, en partenariat avec le Marrakech du rire et le soutien de l’Institut français et de la ville de Marseille, une seconde édition de Marrakech fait son cirque.
Initiée par  le directeur du Festival Alwan’art et Jamel Debbouze, en marge du Marrakech du rire, cette manifestation a pour vocation d’occuper les espaces publics de la ville en offrant des spectacles accessibles à tous, cirque, déambulations et parades… 
Les artistes déferleront, tous azimuts,  dans la ville ocre et inviteront le public à rire tout en s’émerveillant. «Marrakech fait son cirque» se veut également un nouvel espace de diffusion pour le cirque contemporain marocain et étranger. 
Cette deuxième édition, qui aura lieu du 10 au 15 juin 2014, propose une programmation festive, variée et populaire, invitant le public à partager l’effervescence du rire dans les espaces publics. En outre, les artistes marocains en herbe y trouveront, comme à l’accoutumée, un espace professionnel de rencontre et d’expression.
En ouverture de l’événement, une parade équestre marocaine conduite par l’artiste voltigeur et formateur Reidoine El Haoussa résonne en voltige et en majesté avec la tradition nationale et les bucoliques calèches de Marrakech. En effet, une parade équestre s’emparera de l’avenue Mohammed V : 40 chevaux et 8 calèches défileront avec les artistes du festival jusqu’à la place du 16 Novembre. Tout en poésie et en éclat, la parade se terminera par un cirque à ciel ouvert. 
Du 11 au 14 juin, «Overboys original» donnera des concerts à ciel ouvert. Implanté sur Salé, ce groupe propose une musique électrique qui égrène au fil des compositions des notes colorées sur des rythmes ensoleillés. Le cocktail pétillant et énergique dans lequel les ambiances samba et batucada côtoient celles du hip-hop et de la salsa peut se consommer sans modération, et cela sans omettre une touche purement marocaine.
 Les morceaux nous racontent des chemins parcourus, d’où jaillissent des images qui dépeignent la vie, son énorme privilège et son extrême fragilité. 
L’événement prendra fin le 15 juin 2014 par une rencontre entre les artistes constructeurs et plasticiens de la Fabrique des arts. Ladite rencontre sera dirigée par l’artiste plasticienne québécoise Virginie Chevalier. 
En cérémonie de clôture, figure également une «Flash mob», une mobilisation éclair ou un rassemblement d’un groupe de personnes dans un lieu public pour y effectuer des actions convenues d’avance, souvent grâce à Internet, avant de se disperser rapidement.
 

Mehdi Ouassat
Jeudi 29 Mai 2014

Lu 559 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs