Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouvelle édition du Festival international du théâtre universitaire




Nouvelle édition du Festival international du théâtre universitaire
Le coup d'envoi de la 20ème édition du Festival international du théâtre universitaire d'Agadir (FITUA), initiée par la Faculté des lettres et des sciences humaines relevant de l'Université Ibn Zohr, a été donné, samedi dernier, à la municipalité d'Agadir, sous le signe "Promotion du dialogue des sensibilités théâtrales".
 En ouverture, le président de l'Université, Omar Halli, a souligné que la nouveauté de cette édition, placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, consiste en le retour de ce Festival à son origine "ici-même, dans cette salle de la municipalité d'Agadir, d'où il est parti comme un rêve, il y a vingt ans, avant de grandir au fil des éditions". 
L'organisation de ce Festival en plein centre-ville témoigne de l'engagement de l'Université à s'ouvrir sur son environnement immédiat pour s'ériger en composante essentielle de l'agenda culturel de la Cité, a-t-il dit, notant que l'adhésion du public à cette manifestation traduit le besoin d'ancrer le dialogue culturel et l'inter-culturalité particulièrement auprès des jeunes. 
De son côté, le doyen de la Faculté des lettres et directeur du Festival, Ahmed Belkadi, a fait état de la détermination des organisateurs à conférer davantage de dynamisme à ce rendez-vous pour en faire un des affluents de l'animation culturelle de la ville, précisant que le comité d'organisation a retenu, lors de cette édition, neuf pièces (dont six étrangères) sur un total de 26 demandes de participation. Il a, par ailleurs, assuré que l'un des moments forts de cette édition consiste, outre des hommages aux artistes Bouchra Ahrich et Mohamed Khomis, en la tenue d'une conférence-débat sur la thématique "Théâtre et médias" avec la participation d'une pléiade de chercheurs, experts et professionnels de divers horizons. 
A ce propos précisément, le directeur artistique du Festival, Mohamed Jalal Aârab, a expliqué, dans une déclaration à la MAP, que cette conférence ambitionne de s'arrimer au débat public sur la nature complexe des rapports entre le théâtre et les médias, dans un contexte marqué par l'hégémonie de l'image et du multimédia, ainsi que sur les services que les médias pourraient apporter au théâtre en vue de le faire sortir de sa léthargie.
 Un jury, composé de Mohamed Khomis, Hassan Youssfi et Fatima Boujou, aura à départager les neuf troupes en lice pour les sept prix du FITUA, notamment ceux de la meilleure interprétation (féminine et masculine), de la mise en scène, de la scénographie, de la recherche dramaturgique et du Grand Prix.

Lundi 27 Avril 2015

Lu 2837 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs