Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouvelle atteinte au pouvoir d’achat

L’introduction du 50 ppm, faux prétexte pour une augmentation inopportune




Nouvelle atteinte au pouvoir d’achat
Que cherche le gouvernement à travers le prix du gasoil 50 ppm fixé à 10,13 Dh le litre (hors différentiel de transport)? Difficile d’avoir une réponse logique. Il est clair, toutefois, que ce prix s’inscrit en contradiction flagrante avec le discours officiel sur l’amélioration des conditions de vie des classes moyennes. L’on craint, ainsi, une nouvelle vague de hausses des prix qui pourrait être déclenchée suite à cette décision. Tout le monde s’attendait à un prix qui prend en considération les difficultés des ménages marocains.
A titre de rappel, les prix sont revus à la baisse dans tous les pays en raison évidemment de la chute des cours des produits pétroliers sur le marché mondial. Au Maroc, tout laisse croire que la politique de libéralisation obéit à des considérations difficiles à saisir. Une chose est certaine, la décision du gouvernement semble plutôt se soucier plutôt des intérêts du raffinage que des consommateurs.
Désormais, les propriétaires de véhicules sont contraints de payer un prix quasi-similaire à celui de l’essence. L’unique échappatoire est que les usagers des stations d’essence auront jusqu’à fin avril au plus tard avant d’opter définitivement pour le gasoil 50 ppm. Ce délai correspond évidemment à la liquidation du stock du gasoil ordinaire.
Un nouveau carburant propre (mais pas pour les petites et les moyennes bourses), le “gasoil 50 ppm de soufre”, a été mis sur le marché à partir du 1er janvier en remplacement du “gasoil 350”, au prix de 10,13 dirhams le litre (hors différentiel de transport).
“Le nouveau gasoil 50 ppm a été mis effectivement sur le marché le 1er janvier 2009 en remplacement du gasoil 350 et au prix de base de ce dernier, à savoir 10,13 dirhams le litre (hors différentiel de transport)”, a annoncé samedi un communiqué conjoint des ministères de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement et des Affaires économiques et générales.
Cependant, ajoute la même source, l’introduction du gasoil 50 ppm de soufre a coïncidé avec deux jours fériés, le 1er Moharram 1430 et le 1er janvier 2009, “durant lesquels les livraisons des carburants ont été suspendues, ce qui a occasionné des perturbations dans le circuit de distribution de ce nouveau gasoil”.
Le gasoil 50 ppm sera introduit de manière progressive sur le marché et sa commercialisation sera généralisée en avril 2009, après la mise en service complète des nouvelles installations, a-t-on précisé.
Ce nouveau carburant a été introduit sur le marché grâce au projet de modernisation des installations de raffinage de la SAMIR à Mohammedia, entamé en 2005. Et c’est là où il faut trouver la raison réelle du prix fixé à plus de 10 dirhams le litre !
Actuellement, les points de vente des carburants sont approvisionnés en gasoil 50 ppm en quantités suffisantes et l’approvisionnement du marché s’effectue normalement, selon le communiqué.

kadimimohamed@yahoo.fr   


Mohamed Kadimi
Lundi 5 Janvier 2009

Lu 277 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs