Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouvelle attaque de l'EI contre un camp de soldats turcs

Près de 2.500 terroristes de l'Etat islamique tués en Irak et Syrie en décembre




Les forces militaires turques stationnées dans le nord de l'Irak ont repoussé dans la nuit de jeudi à vendredi une nouvelle attaque du groupe Etat islamique (EI) contre leur camp de Bachiqa, tuant 18 assaillants, a déclaré le président turc, Recep Tayyip Erdogan.
 "Dix-huit membres de l'organisation terroriste Daech (acronyme arabe de l'EI) qui voulaient s'infiltrer dans le camp de Bachiqa (près de Mossoul) ont été éliminés", a-t-il dit à Istanbul, interrogé par les journalistes.
 Le chef de l'Etat a confirmé qu'aucun soldat turc n'avait été tué ou blessé.
 "Nos soldats là-bas sont parés à toute éventualité", a ajouté le président turc.  Une source proche du gouvernement avait auparavant annoncé à l'AFP cette attaque jihadiste et la presse turque avait évoqué un bilan de 17 combattants de l'EI tués.
L'EI avait déjà attaqué ce camp à la mi-décembre. Celui-ci est situé près de la deuxième ville d'Irak, Mossoul, ville qui est entre les mains du groupe jihadiste depuis juin 2014. Quatre soldats turcs avait été blessés lors de cette attaque, selon une source gouvernementale turque.
Ankara avait déployé avant cette première attaque plusieurs centaines de soldats supplémentaires et des chars à Bachiqa, provoquant de vives tensions avec le gouvernement de Bagdad qui lui avait demandé de les retirer totalement.
Ankara a finalement annoncé le 19 décembre le repli d'au moins une partie de ses militaires après un appel du président américain Barack Obama à son homologue turc Recep Tayyip Erdogan l'invitant à prendre une telle mesure.
La Turquie n'a pas chiffré le nombre de ses soldats retirés de Bachiqa.
Mais M. Erdogan a affirmé vendredi que ces attaques montraient "combien la Turquie a raison" d'avoir un contingent armée dans cette zone.
 Depuis plusieurs mois, un contingent turc entraîne sur cette base des combattants irakiens pour lutter contre l'EI. Ankara affirme que les renforts dépêchés sur place avaient pour seule mission d'assurer la protection de ses formateurs.
La coalition internationale menée par les Etats-Unis a tué environ 2.500 combattants du groupe Etat islamique (EI) en décembre dans ses frappes aériennes en Syrie et en Irak, a annoncé mercredi un porte-parole de l'armée américaine, Steve Warren.
 Le Pentagone avait jusque-là évité de donner le bilan de ces opérations. Les déclarations à la presse du colonel Steve Warren, basé à Bagdad, surviennent alors que les dirigeants de la coalition mettent l'accent sur les récentes défaites de l'EI.
 "En décembre, nous estimons qu'environ 2.500 combattants ennemis ont été tués par les frappes de la coalition en Irak et en Syrie", a déclaré le colonel Warren.
 Celui-ci a ajouté que depuis le début des frappes en août 2014, le groupe EI a perdu jusqu'à 22.000 km2, soit 40%, des territoires qu'il avait pris en Irak, et environ 2.000 km2, soit 10%, en Syrie.
 "Nous estimons que l'EI est à présent en position défensive", a repris le porte-parole. "Ils ont atteint le point culminant de leurs opérations offensives aux alentours du mois de mai dernier, mais depuis ils n'ont fait que perdre du terrain".

Samedi 9 Janvier 2016

Lu 184 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs