Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouvel épisode du feuilleton des Syriens en cours d’expulsion

Maintenue en zone de transit, une femme enceinte est sur le point d’accoucher




Nouvel épisode du feuilleton des Syriens en cours d’expulsion
Le feuilleton de l’expulsion des Syriens du Maroc se poursuit.  Après le refoulement des 15 ressortissants syriens dont une femme et huit enfants vers  la Turquie, il y a quinze jours,  les six autres placés dans la zone de transit de l’aéroport Mohammed V ne sont toujours pas fixés sur leur sort. 
«On savait que les six personnes en question dont une femme enceinte et deux enfants sont encore à l’aéroport Mohammed V  mais on ne sait rien de leurs conditions de vie. Les autorités marocaines ont interdit tout contact avec eux, même de la part de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM)», nous a précisé Marc Fawe, chargé des relations extérieures à l’UNHCR Maroc avant d’ajouter: «Mais on croit que cette affaire trouvera prochainement une issue vu que la femme enceinte de huit mois et demi est sur le point d’accoucher».   En attendant le dénouement de cette affaire qui n’a que trop duré,  le débat sur le statut de protection temporaire des personnes déplacées refait surface. En effet, et jusqu’au jour d’aujourd’hui, aucune information n’a filtré sur ce sujet. Un black-out entoure ce statut qui a fait pourtant l’objet de plaidoyer de la part de HCR Maroc qui demande l’octroi d’un statut de protection temporaire, aussi imparfait et incomplet puisse-t-il être. Contactés par nos soins, les services du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération chargés de ce genre de dossiers n’ont pas jugé utile de nous répondre.    
En effet, ce statut offre une défense moindre que celle octroyée sous le mandat du HCR ou de la convention de 1951. Il constitue néanmoins une garantie contre le refoulement. 
Pourtant, le HCR ne reconnaît pas la protection temporaire comme une alternative au statut de réfugié, mais il la considère comme un instrument pratique qui répond aux besoins de protection  utilisé dans les situations d’arrivée massive  lorsque l’examen des dossiers individuels est impossible. 
Les bénéficiaires d’une pareille protection temporaire ont généralement droit à exercer une activité salariée ou non, d’accéder à un logement approprié, de recevoir le soutien nécessaire en matière d’aide sociale et de subsistance lorsqu’ils ne disposent pas des ressources nécessaires, ainsi que des soins médicaux.   Ces bénéficiaires peuvent également déposer une demande d’asile. Reste que l’Etat peut leur refuser le statut de demandeur d'asile. 
Une fois la protection temporaire arrivée à son terme, l’Etat  prend généralement les mesures nécessaires pour rendre possible le retour volontaire des personnes bénéficiant de celle-ci. En cas de retour forcé, il s’assure également que le retour a lieu dans le respect de la dignité humaine et que des raisons humanitaires impérieuses ne rendent pas le retour impossible. Au Maroc, le statut temporaire de protection n’existe pas. Le pays n’a jamais fait l’expérience des situations d'urgence humanitaire et d'afflux de personnes déplacées. 
Pour certains, l’adoption de ce statut permettra  au Royaume de se doter d’un outil administratif temporaire indépendamment du résultat d’une éventuelle demande d’asile ou de toute autre forme de protection internationale introduite au même moment.  

Hassan Bentaleb
Vendredi 4 Avril 2014

Lu 874 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs