Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouvel accord de pêche entre le Maroc et la Russie




Nouvel accord de pêche entre le Maroc et la Russie
Le Maroc et la Russie ont signé, lundi à Rabat, un mémorandum d'entente et paraphé un nouvel accord de coopération en matière de pêches maritimes.
 Aux termes de  cet accord dont la durée est fixée à quatre ans  et qui vient remplacer  celui  arrivé à échéance le 2 juin 2012, 10 navires russes pourront reprendre leurs activités de pêche dans les eaux marocaines.
Pour avoir le droit d'accès à la ressource,  les armateurs russes devraient  s'acquitter d'une contrepartie financière annuelle instaurée pour la première fois en 2011  et augmentée de 100%. Quant aux  redevances relatives aux captures, elles ont été revues à la hausse  de 40%, peut-on lire dans le communiqué rendu public par le ministère de l’Agriculture.
 Selon les termes de cet accord,  le 6ème du genre entre les deux pays, les navires russes sont obligés d'embarquer en permanence un effectif de 16 marins marocains contre 14 dans l'ancien accord. Un observateur scientifique marocain est, également, embarqué en permanence pour le suivi et le contrôle des activités de ces navires en mer.
Les dix navires devraient effectuer une visite technique dans un port marocain pour contrôler leur conformité aux dispositions techniques de l'accord et vérifier le système d'installation et de fonctionnement de la balise permettant la surveillance par satellite de chaque navire. Ainsi, les marins et l'observateur scientifique devraient être embarqués avant l'entrée de ces navires dans les zones de pêche.
 Il n’est pas sans rappeler que les relations de coopération entre le Maroc et la Russie sont historiques dans le secteur de la pêche. En effet, le premier accord de pêche a été signé en 1992.
Par ailleurs, un programme  de recherche conjoint a été mis en place dès lors et plusieurs lauréats marocains ont été formés dans les établissements maritimes russes.
La ressource halieutique nationale est régie actuellement par des plans d’aménagement dont l’objet est d’assurer la durabilité de la ressource. Concernant la pêcherie des petits pélagiques, le stock est réparti au moyen de quotas  de pêche.  Ce plan a consacré, après que tous les navires nationaux ont été servis conformément aux cahiers des charges, le surplus existant aux accords de pêche internationaux avec des partenaires stratégiques du Royaume.

L.B
Mercredi 12 Décembre 2012

Lu 866 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs