Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouveaux remous au sein de la coalition gouvernementale


Le PJD garde le silence et le PPS s’en prend
au mémorandum
de Chabat



Nouveaux remous au sein de la coalition gouvernementale
Le mémorandum du secrétaire général du Parti de l’Istiqlal, Hamid Chabat, adressé récemment au chef du gouvernement, continue de faire des remous au sein de la coalition gouvernementale.
Alors que le PJD qui semble être la principale cible de ce mémorandum, préfère jusqu'à maintenant garder le silence et ne pas réagir officiellement, le PPS, une autre formation de la coalition gouvernementale, s’en est pris vivement à cette initiative de Chabat qui a pour objectif de revoir la charte de la coalition gouvernementale ; ce qui pourrait avoir des répercussions sur la position du parti au sein du gouvernement.
« C’est inadmissible qu’un parti politique qui a entériné le programme du gouvernement et signé la charte de la majorité, veuille maintenant remettre tout en cause parce qu’il a tout simplement changé de direction », a martelé une source du PPS dans une déclaration à « Libé ». Et la même source d’ajouter qu’elle ne s’oppose pas à ce que l’Istiqlal exprime ses opinions « mais pas de cette manière ». Ce mémorandum pourrait être l’objet de discussions lors de la réunion que le bureau politique de ce parti de gauche tiendra demain à Rabat.
Depuis son élection à la tête du Parti de l’Istiqlal, Hamid Chabat a multiplié des déclarations de nature à créer un remue-ménage au sein de la coalition gouvernementale. En effet, le mémorandum qu’il a adressé la semaine dernière à Benkirane semble aller dans le même sens. Il plaide pour un remaniement ministériel en vue d’insuffler une nouvelle dynamique à l’Exécutif, qui vise à  mettre fin aux dysfonctionnements, réduire les portefeuilles ministériels, augmenter le nombre de femmes, s’opposer à la domination du PJD au sein du gouvernement et revoir la charte de la coalition gouvernementale.
Rien ne semble arrêter le patron de l’Istiqlal dans son action visant à parvenir aux objectifs qu’il s’est fixés  depuis son élection.
Dans l’allocution qu’il a prononcée lors de la tenue du congrès régional de l’UGTM à Casablanca, il s’en est pris une fois de plus au PJD et au chef du gouvernement qu’il a qualifié de « clown », et d’« exterminateur » imputant ses échecs aux «démons et aux crocodiles ».

Mourad Tabet
Mardi 8 Janvier 2013

Lu 706 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs