Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouveaux rebondissements dans l'affaire du gendarme assassiné à Tinghir

La famille d’Achraf Marwane se plaint des agissements de la gendarmerie




Nouveaux rebondissements dans l'affaire du gendarme assassiné à Tinghir
La famille du gendarme Achraf Marwane, assassiné par des trafiquants d'argent en accomplissant  son devoir dans la province de Tinghir, attend toujours que le principal accusé, toujours en fuite, soit arrêté et jugé pour son crime qui a coûté la vie à leur fils. D'après une lettre adressée par le père du défunt au chef de service d'inspection à la gendarmerie Royale, dont nous avons reçu copie, on constate l'état de consternation et d'indignation de la famille de la victime quant aux manœuvres qui entachent la démarche de la justice dans cette affaire. Mohammed Marwane affirme que le principal accusé continue à fréquenter librement sa maison familiale à Tinghir sans que les forces de l'ordre interviennent en application de l'avis de recherche lancé au niveau national par le procureur du Roi à Ouarzazate. Il a été contraint de demander l'intervention du général du Corps d'armée de la gendarmerie Royale, le colonel commandant régional à Ouarzazate et le chef de la gendarmerie Royale à Tinghir. Ces doléances ont abouti à la mobilisation d'une force de 20 éléments qui s'est déplacée le 04 avril  2009 à la maison du principal accusé pour l'appréhender ; malheureusement, la brigade était revenue bredouille car, d'après la lettre, on avait fait le nécessaire pour aviser le mis en cause. Cependant, le père du défunt affirme avoir appris de sources concordantes, que deux gendarmes avaient surpris le frère de l'accusé recherché portant vêtements et nourritures vers une destination inconnue. Pourtant, le chef de la brigade leur a ordonné de le relâcher, après avoir passé un coup de fil, sous prétexte que c'était les ordres du procureur du Roi.
Lors d'une visite de courtoisie à la famille de la victime, ajoute Mohammed Marwane, le chef de la gendarmerie Royale a déclaré qu'une personne lui avait proposé le montant  de 170 mille dirhams pour que l'affaire soit limitée à un simple accident au lieu d'un homicide volontaire. Quelle est l'identité de cette personne? Pourquoi n'a-t-on pas procédé à l'arrestation de ce présumé corrupteur? Des questions, entre autres, que se pose le père de la victime eu égard à ces déclarations dangereuses. Cependant, il n'arrive pas à comprendre les raisons qui ont poussé les enquêteurs à négliger  la piste d'un présumé "chef Yaakoubi" cité par le principal accusé au point de contrôle routier avant l'incident mortel. Ce dernier avait tendu le téléphone au collègue de la victime lui demandant de parler au "chef Yaakoubi", le gendarme avait été catégorique en refusant de prendre le téléphone et de céder au chantage du trafiquant.  Pourquoi n'a-t-on pas cherché à identifier cette personne qui peut être impliquée avec le principal accusé dans ces activités illégales ?
Rappelons que la voiture de service de la gendarmerie Royale avait été renversée par deux trafiquants du métal d'argent à Tinghir ; les deux éléments de la brigade, y compris Achraf Marwane qui a succombé à ses blessures sur les lieux, avaient refusé de céder aux tentatives de corruption des deux cousins qui transportaient une cargaison de quelques centaines de kilogrammes du métal blanc volé de la mine d'Amider à Tinghir.
Mais, la mère de la victime passe son temps, en larmes, à regarder la photo de son fils avec l'espoir de voir le principal accusé appréhendé et jugé pour son crime. 

Abdelali khallad
Vendredi 15 Mai 2009

Lu 4263 fois


1.Posté par med bouzidi le 04/02/2010 19:47
MR. LAISSER LE COMMANDANT DE LA BRIGADE DE LA GENDARMERIE ROYALE DE TINGHIR TRANQUILLE. IL A FAIT SON TRAVAIL CORRECTEMENT ET IL NE MENAGERA AUCUN EFFORT QUANT A L'ARRESTATION DU MIS EN CAUSE EN FUITE. NE SOUPÇONNEZ PERSONNE PARMI LE PERSONNEL DE LA GENDARMERIE ROYALE. LE MIS EN CAUSE SERA ARRETE TOT OU TARD SOIT PAR LE CHEF QUE VOUS SOUPÇONNEZ SOIT PAR D'AUTRES ELEMENTS. L'ESSENTIEL IL EST RECHERCHE A L'ECHELON NATIONAL

2.Posté par NOUR Med le 11/02/2010 17:16
N'oubliez pas que la mére de défunt n'a céssé de pleurer ça fait un an dés l'assassina de son fils Achraf le gendarme en accomlissant son devoir envers sa patrie tandisque l'assassin circule en toute libérté à TINGHIR prés du pieds de ce commandant de brigade de tinghir qui est vraiment tranquille ...!!!

3.Posté par Med MARWANE le 11/02/2010 17:34
LA FAMILLE DE DEFUNT LE GENDARME ACHRAF MARWANE SOUHAITE UNE BONNE REUSSITE A TOUS LES GENDARMES DU MAROC POUR ARRETER LE MIS EN CAUSE EN FUITE DE LA JUSTISE QUI SE TROUVE MAINTENANT REFUJIE AVEC SA PETITE FAMILLA A JABALE SAGHROU DE TINGHIR . BON COURAGE

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs