Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouveaux raids aériens de Tshal contre la bande de Gaza




Obama somme Abbas d’entamer le dialogue direct avec Israël

Nouveaux raids aériens de Tshal contre la bande de Gaza
L'aviation israélienne a mené dimanche avant l'aube deux raids dans la bande de Gaza en réponse à un nouveau tir de roquette palestinien contre le sud d'Israël. Ces raids ont visé des tunnels, a indiqué un porte-parole de l'armée israélienne. Ils ont fait un blessé palestinien, selon des sources médicales à Gaza. Samedi soir, des activistes palestiniens ont tiré depuis Gaza une roquette qui s'est abattue près de la ville de Sdérot dans le sud d'Israël. Le tir n'a pas fait de blessé, mais a causé des dégâts matériels dans un bâtiment d'un centre universitaire. La veille, une roquette de plus forte puissance et plus longue portée tirée de la bande de Gaza avait atteint Ashkelon (sud d'Israël), provoquant des dégâts mais sans faire de victime. Après cette attaque, des appareils de l'armée israélienne avaient tiré des missiles contre des objectifs à Gaza tuant un chef de la branche armée du mouvement islamiste palestinien Hamas, au pouvoir à Gaza, et faisant huit blessés. Le ministre travailliste de l'Industrie et du Commerce Binyamin Ben Eliezer a affirmé à la radio que l'armée n'avait «pas l'intention de rester les bras croisés face à ces tirs de roquettes. Mais nous ne voulons pas déclencher une escalade, car c'est précisément ce que le Hamas veut, c'est pourquoi nos répliques sont dures, mais ponctuelles». Israël a lancé du 27 décembre 2008 au 18 janvier 2009 une offensive dévastatrice contre le territoire palestinien avec pour objectif déclaré de stopper les tirs de roquettes. Le nombre des tirs s'est considérablement réduit depuis. Environ 110 roquettes et obus ont néanmoins été tirés vers Israël depuis le début 2010 et 400 de ces engins ont été tirés depuis la fin de l'offensive qui a fait plus de 1.400 morts palestiniens, selon l'armée. Après les raids israéliens, le porte-parole du Hamas Fawzi Barhoum a affirmé que «le peuple à Gaza paie le prix pour la grande erreur politique du comité de suivi de la Ligue arabe». Il faisait allusion au comité ministériel arabe qui s'est dit d'accord jeudi pour une reprise du dialogue direct entre Israël et les Palestiniens, tout en laissant au Président palestinien Mahmoud Abbas la responsabilité de décider de leur relance. M. Barhoum a critiqué la lettre du Président américain Barack Obama qui avertit M. Abbas que la poursuite du gel des négociations directes aurait des répercussions sur les relations américano-palestiniennes. «La lettre d'Obama porte délibérément atteinte aux intérêts de notre peuple au profit de l'ennemi sioniste et de l'Amérique», a-t-il ajouté. Dans sa lettre, le Président américain a, en effet, averti le Président palestinien Mahmoud Abbas que tout refus d'une reprise des négociations directes avec Israël pourrait nuire aux relations palestino-américaines, a indiqué samedi un responsable. M. Obama a lancé cette mise en garde dans une lettre adressée à M. Abbas, a précisé ce responsable palestinien à l'AFP sous couvert de l'anonymat. Dans le même temps, le Président américain y affirme qu'en cas de reprise du dialogue, il veillerait à une extension du moratoire sur la colonisation juive en Cisjordanie qui expire le 26 septembre. «Dans la missive, Obama met en garde Abbas contre son refus de reprendre les négociations directes avec Israël le mois prochain, avertissant que cette position aurait des répercussions sur les relations américano-palestiniennes», a-t-il dit. Les Etats-Unis souhaitent relancer les négociations directes avec Israël suspendues depuis décembre 2008. Des négociations indirectes sous l'égide des Etats-Unis ont été lancées en mai dernier mais sans résultat jusqu'à présent. M. Abbas refuse de passer à des discussions directes sans avoir obtenu au préalable un gel de la colonisation israélienne et des garanties sur les frontières du futur Etat palestinien. Israël rejette ces exigences et se dit prêt à reprendre ces négociations sans conditions préalables. M. Obama souligne dans la lettre qu'«il est grand temps de reprendre les négociations directes» et que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu «est prêt à les reprendre», ajoute le responsable, estimant que la missive en 16 points agite «la carotte et le bâton». La lettre avertit qu'«Obama n'acceptera absolument pas le rejet de sa demande d'aller vers des négociations directes et qu'un tel rejet aurait des conséquences qui se traduiraient par un manque de confiance dans le Président Abbas et la partie palestinienne», a poursuivi le responsable. «Si vous reprenez les négociations directes, l'administration (américaine) veillera à l'extension du moratoire sur les colonies, mais en cas de refus elle limitera fortement son aide», avertit le Président américain, selon la même source. L'un des principaux négociateurs palestiniens Saëb Erakat a confirmé à l'AFP que M. Abbas avait reçu une lettre de M. Obama le 16 juillet. «M. Obama y appelle les Palestiniens à entrer dans des négociations directes qui aboutiraient à la création d'un Etat palestinien indépendant», a-t-il dit. «Il a aussi assuré M. Abbas que l'administration américaine oeuvrerait pour mettre un terme à la colonisation en cas de leur reprise mais qu'elle jouerait un rôle moindre dans le cas contraire». Selon le responsable qui a requis l'anonymat, M. Obama souhaiterait que les négociations reprennent vers le début du mois d'août et qu'elles traitent des questions épineuses tels les frontières et le sort de Jérusalem-est annexée par Israël. «Nous faisons face actuellement à des choix difficiles car Netanyahu ne veut faire aucun compromis et entrer dans de telles négociations ne serait bénéfique que si l'administration américaine force le gouvernement Netanyahu à (respecter) des points de référence clairs», a-t-il ajouté.

AFP
Lundi 2 Août 2010

Lu 260 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs