Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouveaux interprètes à l’Atletico qui reste fidèle à sa partition




Nouveaux interprètes à l’Atletico qui reste fidèle à sa partition
L'Atletico Madrid, champion d'Espagne en titre, a dû recomposer son équipe cet été après le départ de quatre titulaires majeurs mais il aborde tambour battant la nouvelle saison de Liga sous la baguette de son redoutable chef d'orchestre, l'entraîneur Diego Simeone. Comme il y a un an lorsque Falcao avait été vendu à Monaco, l'"Atleti" a perdu ses meilleurs éléments pendant l'intersaison: l'attaquant Diego Costa, le latéral Filipe Luis et le portier Thibaut Courtois sont désormais à Chelsea, tandis que l'expérimenté David Villa est parti pour découvrir le championnat américain. Mais comme la saison dernière, achevée sur un titre en Liga et une finale perdue face au Real Madrid en Ligue des champions (4-1 a.p.), il n'est pas dit que les performances du club "rojiblanco" pâtissent de ces départs. 
Ces derniers jours, le sacre en Super-coupe d'Espagne aux dépens des "Galactiques" du Real (1-1, 1-0) a prouvé que la méthode Simeone pouvait continuer à porter ses fruits, indépendamment de ses interprètes. Le Real comme le Barça, dont la domination sur le football espagnol a été ébranlée par la renaissance de l'Atletico depuis deux ans, ne sont pas dupes: il faudra continuer à compter cette saison avec les "Colchoneros", qui débutent ce lundi la défense de leur titre national sur la pelouse du Rayo Vallecano.
 C'est une équipe qui a un peu changé (...) mais je ne crois pas qu'elle va changer de style et de manière de jouer", a résumé l'entraîneur merengue Carlo Ancelotti. Même opinion pour Luis Enrique, technicien du FC Barcelone: "Pas mal de joueurs ont changé mais ils gardent la même idée de jeu, voire la perfectionnent", a-t-il analysé, jugeant même l'Atletico favori pour conserver son titre national. 
Prudent, Simeone a pour sa part, laissé entendre que son équipe se battrait avant tout pour la troisième place en Liga. L'idée de jeu de l'Argentin? Une solidité défensive à toute épreuve, une projection ultra-rapide en contre-attaque et des joueurs prêts à se sacrifier pour le collectif. Point positif pour l'Atletico, l'ossature de l'équipe est restée inchangée, avec la solide charnière défensive Godin-Miranda et les indispensables Koke et Gabi dans l'entrejeu.  De plus, l'Atletico semble avoir recruté malin avec l'ailier français Antoine Griezmann (30 M EUR) ou l'attaquant croate Mario Mandzukic (22 M EUR environ), déjà complices vendredi pour leur première titularisation au stade Vicente-Calderon sous leurs nouvelles couleurs (1-0). C'est le premier qui a offert la balle de but au second et les deux hommes devraient former un duo très complémentaire: Mandzukic en point d'appui et Griezmann en électron autour du Croate.  Sans le roi du contre Diego Costa, le jeu de l'Atletico pourrait donc évoluer vers un peu plus de possession de balle, tout en restant très compact. 
De quoi continuer à jouer les épouvantails en Espagne et aussi en Europe.
 
 

AFP
Lundi 25 Août 2014

Lu 142 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs