Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouveau sit-in jeudi prochain : Les marins hissent le grand foc




Nouveau sit-in jeudi prochain : Les marins hissent le grand foc
Le dialogue entre les fonctionnaires du secteur de la Pêche maritime et les responsables du département de tutelle, semble toujours en rade. Les différentes escales par lesquelles il devait passer, n’ont pas permis, ne serait-ce qu’un balisage de la problématique. Pis, les derniers rendez-vous ont tout simplement été renvoyés aux calendes grecques.
Devant cette situation, les syndicats du secteur viennent d’appeler à des sit-in de protestation devant la Direction centrale et les délégations régionales, et ce le 20 janvier 2011. Décision a été prise par les  deux syndicats lors de leur réunion qui a eu lieu mercredi et jeudi derniers, pour dénoncer et condamner l'indifférence de l'administration et son  manque d'intérêt à l'égard du personnel de son département.
Dans un communiqué publié en cette occasion, les fonctionnaires de la Pêche maritime mettent en garde les responsables contre les conséquences de leur politique de marginalisation des ressources humaines et dénoncent vigoureusement l'indifférence de l'administration à l’égard de leur cahier revendicatif.
Ils imputent également le climat de tension dans le secteur de la pêche au ministre en personne qu'ils considèrent comme le premier responsable à fermer la porte du dialogue.  
A en croire les syndicalistes, le ministère de l'Agriculture et de la Pêche maritime a pris des engagements relatifs à la gestion de la situation professionnelle des fonctionnaires en toute transparence qui doit garantir l'égalité des chances pour l'accès aux postes de responsabilité et l'ajustement de la mobilité des responsables selon les procédures administratives  en vigueur. Mais ils ont été surpris de voir le ministre faire volte-face. Il s’est désengagé, en refusant  de mettre fin à l'injustice qui touche les contractuels et de rendre justice aux fonctionnaires chargés de lutter contre la pêche illicite. Entre autres revendications, selon le communiqué, les désignations aux postes de responsabilité sont désormais gérées selon le bon vouloir de l'administration et les relations de favoritisme et de clientélisme. La mobilité des responsables des services extérieurs se fait donc dans l'anarchie et sans respect des délais légaux, conclut ledit communiqué. 

Larbi Bouhamida
Lundi 17 Janvier 2011

Lu 350 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs