Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouveau revers pour le Polisario et l’Algérie au Conseil de sécurité




L’Algérie et son protégé, le Polisario, ont subi leur deuxième revers à New York et le troisième du mois de septembre, si l’on tient compte de celui de Margarita.
En effet, le Conseil  de sécurité de l’ONU vient de tenir une session extraordinaire sur la demande insistante du Venezuela, de l’Uruguay et de l’Angola, alliés traditionnels de l’Algérie et du Polisario, pour, soi-disant, étudier la situation à Guerguerat et pour demander l’arrêt des travaux de construction de la route entrepris dans cette zone.
Contrairement aux attentes du Polisario et du parrain algérien, le secrétariat général a  fortement fustigé le Polisario, confirmant ainsi que celui-ci a violé l’accord militaire n°1 du cessez-le feu de 1991 à travers le déploiement d’éléments armés et l’implantation de tentes dans la zone tampon.
Malgré les efforts de Ramtane Lamamra qui a passé toute la semaine précédant la tenue de cette session, à New York où il n’a ménagé aucune de ses ruses pour sensibiliser ses alliés pour cette session, sa campagne contre le Maroc s’est soldée par un résultat contraire à ses espoirs. 
Les membres du Conseil qui n’étaient représentés qu’au niveau des experts et autres coordinateurs politiques  ont ainsi exprimé leur désapprobation de la campagne  menée contre le Maroc et seuls étaient représentés au niveau des ambassadeurs, l’Algérie, le Venezuela et l’Uruguay, ses alliés traditionnels.
Répondant à la question de savoir quelles sont les raisons de la tenue d’une telle session, au moment où le calme prédomine à Guerguerat, un diplomate bien introduit dans les coulisses de l’ONU et qui est au fait de tout ce qui concerne le différend bilatéral entre le Maroc et l’Algérie à propos du Sahara, nous a précisé que la plupart des pays membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur mécontentement de ces réunions chroniques tenues pour des raisons politiques. Ajoutant que trois raisons sont derrière l’insistance de l’Algérie auprès de ses alliés pour demander la tenue de cette session avec comme objectif de démontrer qu’il existe un prétendu intérêt pour ce dossier. On tente également d’exploiter médiatiquement ces sessions pour une propagande locale, de faire oublier le cuisant échec subi lors du Sommet des non-alignés à Margarita et de faire monter la pression en vue de la réunion de la quatrième commission, prévue la semaine prochaine.


Ahmadou El-Katab
Lundi 3 Octobre 2016

Lu 3056 fois


1.Posté par mourade le 03/10/2016 06:39
«L Algérie et son protégé, le Polisario, ont subi leur deuxième revers à New York et le troisième du mois de septembre,»dites vous!....pas seulement ,c est 40 ans de revers et d échecs en continue pour Alger....des milliards de dollars partis en fumée pour rien....

2.Posté par mohamed le 03/10/2016 13:46
ALGER (Tamurt) – L’Algérie dépense les yeux fermés pour le Polisario. En plus des millions de dollars et d’euros injectés dans les comptes des nababs de cette l’organisation paramilitaire, l’Algérie recois et prend en charge chaque année des milliers d’enfants Sahaoroui qui viennent y passer des vacances d’été.
Cette année encore, plus de 20 000 enfants du Sahara occidentale beneficient d’une prise en charge totale de l’Etat Algérien. La couverture est royale. Comme des princes, ces enfants sont logés dans les plus belles villes, Oran, Mostaghanem, Aïn Timouchent, Vgayet, Jijel, Colo, Zeralda, El Kalla, Skikda, Annaba… L’Algérie est le seul pays au monde qui prend en charge les enfants d’un autre pays pour des vacances ! Combien de milliards dépense l’Algérie pour la pris en charge de 20 000 enfants pour une durée de 40 jours dans ces villes touristiques  Leur transport, l’hébergement, la restauration, les soins, l’habillement, le divertissement, l’argent de poche et même des fournitures scolaires pour la prochaine rentrée sont payés par l’argent du contribuable algérien.
C’est depuis 1975 que les enfants saharaouis bénéficient de ce privilège unique en son genre. «On voit des milliers d’enfants Saharouis jouir de ces privilèges sur nos plages, alors que nos propres enfants vendent les cigarettes et des galettes dans les plages pour acheter des fournitures scolaires pour la prochaine rentrée », nous déclaré un élu de la commune de de Boukhlifa à Vgayet. Des enfants kabyles de parents démunis, de Tuviret, de Bourdj Bourréidj et d’autres régions n’ont jamais vu la mer.
L’Algérie qui dépense tant d’argent pour des enfants étrangers n’arrive même pas à assurer le chauffage des classes dans ses écoles durant la saison hivernale. Des milliers de parents démunis font appels à la solidarité des âmes charitables pour soigner leurs enfants, la mendicité gagne du terrain, combien d’enfants kabyles  sont partis en vacances cette année ? Personne si ce n’est quelques privilégiés mais pas 20 000 en tout les cas ! On prend en charge des enfants du sud du Maroc Berbères rien que pour les arabiser et leur inculquer la culture salafiste et orientaliste dès leurs bas âges.
L’Algérie fait du financement du Polisario une de ses priorités même durant les années de crise financières des années 1980 et 1990 rien que pour déstabiliser le Maroc !
Au dernières nouvelles, les 140 nouveaux enseignants de tamazight de Tizi Wezzu, en stage de perfectionnement pour 10 jours à la ville cotière d’Azeffoun, ont été sommés par le wali d’écourter leur stage à trois jours pour laisser places aux enfants Saharouis.
Lounès B pour Tamurt 

3.Posté par mohamed le 03/10/2016 14:00
L Algerie a grandement besoin d argent actuellement ,que les autorités aillent maintenant demander le remboursement au polisario !!!
le contribuable algériens est entrain de payer tout les pots cassés du pouvoir algériens depuis 62....
un article sur les sommes d argents jetées par la fenêtre de ce régime sans se soucié de l avis du peuple.C est fou.
Les pétro-dinars algériens profitent plus au Polisario qu’à la Kabylie. 300 milliards de dollars ont jusqu'ici été dépensés par Alger au profit de l’entité séparatiste!
Un premier ministre sous Chadli Benjedid avait largué cette vérité : «L’Algérie dépense plus pour le Polisario que pour la Kabylie». Le chiffre est hallucinant : 300 milliards de dollars ont jusqu'ici été versés à l’organisation séparatiste!
 
Le site kabyle «Tamur.Info», qui revient sur cette "révélation" faite dans les années quatre-vingt sous le couvert de l’anonymat par un ancien premier ministre algérien, s’interroge sur les raisons du soutien algérien à une entreprise séparatiste corrompue et par-dessus tout défaillante.
 
''Si Alger est pour l'indépendance de la région sud marocaine, pourquoi ne l'a-t-elle pas soutenue alors dès 1962 ? Pourquoi Alger a attendu 1975 pour soutenir et créer le Polisario ?", s'interroge le site.
 
"La réponse est simple : Alger n'est pas pour l'indépendance de cette région, mais c'était juste une manière (...) de déstabiliser ce pays", explique la même source.
 
Peine perdue! Quarante ans plus tard, le Maroc est non seulement stable mais peut se prévaloir d'être le seul îlot de paix à l'échelle de la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord.
 
Quant à l'Algérie, pour ne pas parler du mirage séparatiste, elle est aujourd'hui plus que jamais exposée à la déflagration.
 
Seul regret : le contribuable algérien ! En effet, il est dur d’être Algérien !
 

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs