Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouveau revers pour Murdoch : L'emprise de BSkyB sur les films menacée




La Commission de la concurrence britannique a dénoncé vendredi l'emprise du bouquet satellitaire BSkyB sur la diffusion de films à la télévision, un nouveau revers pour son propriétaire à 39%, le groupe News Corp de Rupert Murdoch, déjà secoué par le scandale des écoutes.

La Commission de la concurrence explique dans un communiqué que BSkyB “détient depuis de nombreuses années les droits de première diffusion, sur une chaîne payante, des films des six grands studios hollywoodiens”, la taille de son portefeuille d'abonnés (plus de 10 millions) lui permettant de rafler ces droits via des accords exclusifs, au nez et à la barbe de ses rivaux. 
Or, le visionnage de films récents constitue un des principaux motifs d'abonnement à un bouquet, et selon le régulateur, cette emprise contribue à “un manque général de concurrence sur le marché britannique de la télévision payante”, ce qui conduit à “des prix plus élevés et un manque de choix et d'innovation pour les abonnés”.

Les chaînes - cinéma de BSkyB sont proposées sur d'autres bouquets, mais le régulateur estime que cela ne suffit pas à rééquilibrer la donne.
 La Commission a lancé une consultation sur les mesures à prendre.
 Elle évoque plusieurs pistes, comme limiter le nombre d'accords d'exclusivité de BSkyB, restreindre leur portée, ou forcer Sky à commercialiser les chaînes-cinéma de ses rivaux, ce qui leur permettrait d'obtenir de nouveaux abonnés.
 BSkyB a rejetté en bloc ces critiques, assurant dans un bref communiqué que les téléspectateurs britanniques avaient “un choix élevé” et “une vaste gamme de fournisseurs” en matière de télévision payante, et qu'“aucune intervention” des régulateurs n'était donc requise.

Les principaux concurrents de BSkyB sont le câblo-opérateur Virgin Media et l'opérateur de télécoms BT Group. La Commission de la concurrence avait été saisie de cette question il y a un an par le régulateur britannique des télécoms et de l'audiovisuel, l'Ofcom. 
Cet assaut constitue un nouveau revers de taille pour News Corp, le groupe de médias du magnat Rupert Murdoch, déjà ébranlé par l'affaire des écoutes téléphoniques illégales pratiquées au sein du tabloïde britannique News of the World.

Ce scandale, qui éclabousse la presse, la police et le gouvernement britanniques, a forcé News Corp, qui détient environ 39% de BSkyB, à renoncer à racheter l'ensemble du bouquet de télévision par satellite, ce qui lui aurait permis de récupérer la totalité de ses juteux bénéfices.
 Malgré des doutes sur son rôle dans cette affaire, James Murdoch, fils et bras droit de Rupert, a conservé la présidence du bouquet.
 En s'attaquant à la mainmise de BSkyB sur les droits de diffusion des films, la Commission sur la concurrence s'en prend à l'un des deux piliers, avec le sport, sur lesquels le bouquet a bâti son succès.

BSkyB a franchi l'an dernier la barre des 10 millions d'abonnés, grâce à sa politique de contenus exclusifs, et à ses offres groupées mêlant télévision, Internet et téléphonie.
 Sa domination en matière de contenus sportifs a déjà été attaquée par les autorités de la concurrence. La commission européenne a brisé, il y a plusieurs années le monopole dont il jouissait sur la diffusion des matches de la Premier League, le championnat anglais de football .

AFP
Samedi 20 Août 2011

Lu 185 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs