Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouveau lycée qualifiant à Tafraout : Les élèves rendent hommage au poète amazigh Mohamed Zalhoud




Nouveau lycée qualifiant à Tafraout : Les élèves rendent hommage au poète amazigh Mohamed Zalhoud
A tout seigneur, tout honneur… Les lycéens de Tafraout ont mis les petits plats dans les grands pour fêter un événement d’exception : Accueillir un hôte tout autant particulier… Le poète berbère tafraouti Mohamed Zalhoud. Pourtant, ne dit-on pas que nul n’est prophète en son pays ? Mais là, les apprenants, comme pour contredire le dicton et rendre à César ce qui lui appartient, ont  ainsi  tenu au contraire à rendre un grand hommage au poète du cru, à l’itinéraire créatif artistique et littéraire, à juste titre, méritoire. En témoignent la qualité et le nombre important des personnes invitées à  prendre part à la cérémonie: les parents d’élèves, les représentants des autorités locales, les élus municipaux, les enseignants des écoles, le staff administratif de l’établissement … Les élèves membres du  Club Adrar du lycée, organisateurs de cet événement, ont passé ainsi en revue devant l’assistance les différentes réalisations littéraires de Mohamed Zalhoud  et ont mis en exergue ses contributions en faveur de la promotion de la littérature amazighe à travers ses écrits et ses fresques picturales  qui traitent de la thématique de l’amazighité dans ses diverses  facettes (réaffirmation de l’identité, droit à l’existence culturelle, refus d’ostracisme linguistique…).
La relecture de  quelques-uns de ses poèmes  a enchanté les auditeurs  qui ont apprécié les accommodations du verbe  amazigh d’antan et les agréables tournures de la rime. Par la suite, le prix d’encouragement et de mérite a été remis au poète avant de passer à la signature devant la présence de son nouveau recueil intitulé «Imriri N umdlfaw». Enfin, une cérémonie musicale a été organisée en l’honneur du poète par les élèves qui ont interprété des séquences d’Ahwach et de la musique berbère de Rwais.
Rappelons que Mohamed Zalhoud est auteur d’une trilogie poétique en berbère sous le titre «Imrruyn, Takat, Ighd» (étincelles, feu, cendre). Il a édité chez Volubilis à Bruxelles  un autre recueil sous le titre "Afgan Zund Argan" en 2004 ; alors que  "Parole de Paria" est son premier recueil de poésie paru dans Les Cahiers d'Anoual en 2001. En 2007, il a publié deux nouveaux recueils en PDF chez Diogène Editions Libres (Livres numériques): "Ultime Poème" et "Semblable à l'arganier". En 2010, il a publié chez Aqlam à Agadir un nouveau recueil de poèmes amazighs intitulé :  «Imriri n Umdlfaw» (Le Seuil de l’Aube). Il prépare actuellement un recueil en double version :tamazight/français intitulé : «Passerelle/Tilggiwt» comportant 55 poèmes amazighs.

DNES I.O
Mercredi 15 Février 2012

Lu 776 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs