Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouveau forcing des Subsahariens sur Mellilia


Les forces de sécurité marocaines et espagnoles ont déjoué les tentatives d’entrée illégale au préside occupé



Nouveau forcing des Subsahariens sur Mellilia

Quelque 400 migrants subsahariens ont tenté, hier matin, de forcer la double clôture séparant le Maroc du préside occupé de Mellilia depuis quatre points différents, a rapporté l’agence espagnole Europa Press en citant des sources policières.
Selon les mêmes sources, les forces de sécurité marocaines et espagnoles ont déjoué ces tentatives, mais la délégation du gouvernement du préside occupé a affirmé qu’un Subsaharien a réussi à entrer dans cette ville. 
Les Subsahariens ont entamé leur forcing hier vers 5 heures du matin. Ils ont choisi d’entrer par Béni Ansar, Barrio Chino, Villar Pilar et Campo de Golf  dans l’objectif de pouvoir diluer les actions policières et donc d’augmenter leurs chances d’accéder à la ville, selon les mêmes sources.
D’après le quotidien El Pais, la tentative enregistrée hier est la première du genre durant ce mois de novembre, alors que 12 tentatives ont été enregistrées en octobre dernier (la dernière remonte au 31 octobre).
Les tentatives d’hier s’ajoutent à 60 autres qui ont été enregistrées depuis le début de l’année. Et d’après Europa Press, plus de 14.000 migrants subsahariens y ont pris part  et 2000 d’entre eux ont réussi à entrer au préside occupé.
Par ailleurs, les statistiques des forces de sécurité espagnoles ont révélé que le nombre d’entrées illégales de migrants dans les deux présides occupés de  Sebta et Mellilia, ont enregistré une hausse de 73 % durant les 10 premiers mois de cette année par rapport à l’année précédente.
Cette hausse est due particulièrement, selon l’agence espagnole EFE relayée  par le quotidien ABC, à l’immigration syrienne. Contrairement à l’année 2013 qui n’a enregistré aucun cas, 2300 Syriens ont pu entrer dans ces deux présides  (2100 à Mellilia et 200 à Sebta) durant cette année.   D’après les mêmes statistiques, 1337 migrants ont pu entrer illégalement à Sebta jusqu’à 22 octobre dernier contre 2066 à la même période de l’année 2013. 762 personnes d’entre eux sont des Subsahariens, 320 des Algériens, 204 des Asiatiques et 51 personnes de différentes nationalités. Par contre, la situation à Mellilia est un peu chaotique. Car durant la même période, 4596 migrants illégaux ont pu accéder à la ville (2339 Subsahariens, 2149 Asiatiques, 99 Algériens, et 9 personnes d’autres nationalités).
 

M.T
Mardi 18 Novembre 2014

Lu 571 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs