Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouveau coup de filet dans les milieux proches de l'ennemi juré d'Erdogan

L'Europe s'alarme de la situation des droits en Turquie




Nouveau coup de filet dans les milieux proches de l'ennemi juré d'Erdogan
La police turque a interpellé lundi 100 personnes soupçonnées d'appartenir au réseau du prédicateur Fethullah Gülen, ancien allié devenu ennemi juré du président Recep Tayyip Erdogan, a rapporté l'agence de presse progouvernementale Anatolie.
 Les suspects, placés en garde à vue, ont été interpellés au cours d'une vaste opération de la police menée dans neuf provinces différentes, dont Istanbul, dans le cadre d'une enquête baptisée "Assistance", a précisé Anatolie, et d'autres arrestations pourraient suivre.
 Au total, 140 personnes soupçonnées d'"appartenir à une organisation terroriste" et de "financer le terrorisme" sont visées par un mandat d'arrêt, selon l'agence. Parmi elles se trouvent des hommes d'affaires et des employés de Bank Asya, un important établissement bancaire en Turquie, placé sous tutelle par le gouvernement l'année dernière.
 Les enquêteurs les soupçonnent d'avoir apporté un soutien financier d'environ 50 millions de livres turques (plus de 15 millions d'euros) entre 2004 et 2015 au mouvement du prédicateur Fethullah Gülen.
 Ancien allié de M. Erdogan, M. Gülen, qui dirige depuis les Etats-Unis un puissant réseau d'écoles, d'ONG et d'entreprises sous le nom d'Hizmet (Service, en turc), est devenu son "ennemi public numéro un" depuis un scandale de corruption de la fin 2013.
Le chef de l'Etat accuse depuis le prédicateur d'avoir mis en place un "Etat parallèle" destiné à le renverser, ce que les "gülenistes" nient.
 Depuis maintenant deux ans, les autorités turques ont multiplié les purges, notamment dans la police et le monde judiciaire, et les poursuites contre les proches de la nébuleuse Gülen et ses intérêts financiers.
 Au début du mois, plusieurs dizaines de personnes ont été arrêtées au cours d'une vaste opération menée dans 22 provinces du pays.
 Le mois dernier, le quotidien Zaman, considéré comme étant proche de l'imam Gülen, a été également placé sous tutelle, provoquant l'inquiétude en Europe et aux Etats-Unis.
Par ailleurs, le Parlement européen et le Commissaire aux droits de l'Homme du Conseil de l'Europe ont exprimé la semaine dernière de vives inquiétudes sur le recul des droits et libertés en Turquie, pays avec lequel l'Union européenne vient de signer un accord de rapatriement des migrants illégalement entrés en Grèce.
L'Union européenne s'est engagée, en contrepartie, à ouvrir de nouveaux chapitres dans les négociations d'adhésion d'Ankara.
 Le Parlement européen se dit "vivement préoccupé (…) par le ralentissement considérable du rythme global des réformes (…) et par la régression observée dans certains domaines essentiels tels que l'indépendance du pouvoir judiciaire, la liberté de réunion, la liberté d'expression et le respect des droits de l'Homme et de l'Etat de droit".
 Cette situation "éloigne de plus en plus la perspective de la réalisation des critères de Copenhague - les valeurs politiques de l'UE - que les pays candidats doivent respecter", ajoute-t-il dans une résolution adoptée à Strasbourg par 375 voix contre 133 et 87 abstentions.
 Les eurodéputés rappellent que la Turquie détient le record du nombre de journalistes emprisonnés.
 Ils dénoncent la saisie "violente et illégale" de plusieurs journaux turcs d'opposition et déplorent que plus de 1.000 universitaires ayant signé une pétition en faveur de la paix dans le sud-est du pays, ravagé par la guerre entre milices kurdes et armée régulière, "fassent l'objet d'intimidations et de poursuites".

Mardi 19 Avril 2016

Lu 123 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs