Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Noureddine Sail président du FESPACO

Le festival honore un homme d'expertise qui œuvre pour le développement du cinéma africain




Le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) qui a choisi l'ancien directeur du Centre cinématographique marocain (CCM), Noureddine Sail, comme président du jury long métrage, honore ainsi un homme d'expertise qui a joué un grand rôle dans le développement du cinéma africain, écrit, lundi, le journal sénégalais «Le Quotidien».
"Il convient de reconnaître qu’en choisissant Noureddine Saïl comme président du jury devant décerner le prochain Etalon de Yennenga, le Fespaco met ainsi à la lumière un homme d’expertise qui a joué un grand rôle dans le fabuleux travail que réalise aujourd’hui le Maroc avec les pays d’Afrique subsaharienne, de la post-production en passant par la production, au tirage des copies de film", rapporte le journal dans un article signé Gilles Arsène Tchedji. Ce choix porté sur la personne de M. Sail, également président de la Fondation du FCAK (Festival du cinéma africain de Khouribga) s’offre comme la marque d’une belle amitié et d’une solidarité agissante entre le plus grand rendez-vous cinématographique du continent africain et celui du FCAK qui fêtera cette année ses 20 ans, relève la même source, ajoutant que le parrain de cette édition du FESPACO (25 février - 4 mars 2017) est un acteur incontournable dans l’évolution du 7e art africain.
Le choix porté sur M. Sail ne semble pas fortuit, estime la publication, affirmant que le président de la Fondation du Festival du cinéma africain de Khouribga a en réalité développé d’excellentes relations avec le monde du cinéma africain. Outre le respect que ses pairs ont pour ses positions tranchées sur plusieurs questions, poursuit le journal, ils savent tous que l’homme a toujours eu une grande admiration pour le travail que réalisent les acteurs dans le cadre de ce rendez-vous.
Ce choix de Noureddine Saïl comme président du jury du FESPACO 2017 sonne donc comme un retour de l’ascenseur et la preuve de la belle amitié entre le Maroc et les autres pays d’Afrique, fait remarquer le quotidien.

Mercredi 1 Février 2017

Lu 414 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs