Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Noufissa Benchehida: Grâce à “Syriana”, j’ai pu côtoyer de grandes stars comme George Clooney et Matt Damon




Noufissa Benchehida: Grâce à “Syriana”, j’ai pu côtoyer de grandes stars comme George Clooney et Matt Damon
L’actrice Noufissa Benchehida qui joue le premier rôle dans le film “Aida” du réalisateur Driss Mrini, en lice dans la compétition du long métrage du  Festival national du film (FNF) de Tanger, affirme vouloir à travers le personnage d’Aida, défendre la cause des femmes atteintes de cancer. “Dans mon nouveau film, je me suis mise à la place de mon personnage, Aida, pour défendre toutes les femmes atteintes de cancer”, confie l’actrice dans un entretien à la MAP, ajoutant que même s’il traite d’une thématique délicate, “Aida” ne tombe pas dans “le cliché de la maladie”, donnant une grande place à la joie, à l’espoir et à la musique. Abordant les difficultés auxquelles elle a été confrontée pour interpréter ce personnage “purement dramatique”, Noufissa Benchehida, indique que ce rôle lui a demandé “d’avoir beaucoup plus de concentration et de sensations”, notant, toutefois, qu’elle adore le personnage d’Aida. Avant de percer dans le cinéma, l’actrice explique que le théâtre a toujours été très important dans sa vie. 
“J’ai toujours fait du théâtre depuis que je suis toute jeune. Même si j’ai viré ensuite vers des études de droit et puis d’hôtellerie et de tourisme, je suis toujours restée dans mon cocon de théâtre jusqu’à l’obtention de mon  diplôme d’art dramatique”, raconte-t-elle. Revenant sur ses premiers pas dans l’univers du 7ème art en 2004, Noufissa Benchehida évoque avec émotion son premier rôle dans la production internationale “Syriana” du réalisateur américain Stephen Gaghan, grâce auquel elle a pu côtoyer de grandes stars comme George Clooney et Matt Damon. Elle indique que cette expérience a été d’une importance capitale pour elle, parce qu’elle lui a permis de se familiariser avec les plateaux de tournage et l’ambiance cinématographique en général.
“Ce rôle a été un véritable défi pour moi, parce qu’il m’a aidé à savoir si ce métier est fait pour moi ou non”, explique-t-elle. S’agissant de son entrée sur la scène artistique nationale, elle se rappelle sa participation dans des films des réalisateurs, Mohamed Hassini et Rachid Cheikh, avant de s’arrêter sur le rôle qui l’a fait connaître du grand public au Maroc, celui de flic scientifique dans la série policière “L’affaire” de Noureddine Lakhmari. “Ce rôle m’a fait gagner beaucoup de temps. On peut dire que j’ai eu un coup de chance ; mais moi je crois plus au travail et au talent qu’à la chance”, relève-t-elle, ajoutant que cette expérience lui a beaucoup appris et lui a  donné l’opportunité de partager l’affiche avec des acteurs marocains reconnus.

Vendredi 27 Février 2015

Lu 531 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs