Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouaceur: Morts suspectes dans les élevages




Simple coïncidence ou signe annonciateur d’une épizootie ? A quelques encablures de Casablanca, plusieurs animaux sont morts de manière inopinée et inexplicable. Cela s’est passé dans la province de Nouaceur. Une région connue plus par son aéroport, l’aéroport international Mohammed V, que par son agriculture qui ne cesse de céder du terrain à une industrie dont les coups de butoirs deviennent de plus en plus imparables. L’agriculture y est, en effet, caractérisée par l’association des productions végétales et animales dans de petites exploitations ne dépassant pas les 10 ha.
Pour encadrer ces activités, deux centres, l'un de travaux agricoles et l'autre d'insémination artificielle existent.
Installé à Ain Jemaâ, ce dernier œuvre pour la vulgarisation des techniques modernes d'élevage, le dépistage des maladies contagieuses et l'amélioration génétique du cheptel.
Grâce à son action, plusieurs éleveurs font désormais appel à des vétérinaires. Parmi eux, les victimes des décès suspects qui viennent de survenir. Ces derniers ont emporté six chevaux, des purs-sangs, dont le coût avoisine les deux millions et demi de DH, deux vaches laitières et une dizaine de brebis. Tous ces animaux recevaient régulièrement la visite d’hommes en blanc. Lesquels ont certes examiné les bêtes décédées, mais ne sont pas encore arrivés à en déterminer la cause ou les causes réelles. Si d’aucuns semblent mettre à l’index, les aliments que les éleveurs servaient à leurs animaux, d’autres, par contre, parlent d’empoisonnement et émettent les réserves les plus expresses sur la qualité des ressources hydriques. Comme dans nombre de régions mitoyennes de la capitale économique, l’eau des puits de Nouaceur est fortement polluée par les rejets industriels.
Reste également l’hypothèse du déclenchement d’une épizootie. Seul le résultat final des analyses ordonnées pourrait l’écarter ou la confirmer. Et dans le cas où le mal existerait, une mise en quarantaine ne manquera pas d’être décrétée. Affaire à suivre …

Jad AMECHRAF
Lundi 19 Juillet 2010

Lu 447 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs