Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouaâmane Lahlou, président de «Noujoum Mouatina» : «Notre identité au centre de nos combats»




Nouaâmane Lahlou, président de «Noujoum Mouatina» : «Notre identité au centre de nos combats»
Le chanteur compositeur Nouaâmane Lahlou, président  de «  Noujoum Mouatina» (Stars citoyennes) était en voyage aux Etats-Unis où il devait animer des soirées et des rencontres avec les médias et la communauté marocaine dans le pays de l'Oncle Sam. En effet, l'activité de Nouaâmane fut soutenue comme en témoignent ses différentes actions. Il s'agit d'une tournée dans certains Etats dont Washington, Virginie, Floride et Texas. A Washington, Nouaâmane a participé à plusieurs manifestations artistiques: une soirée au profit des enfants de la communauté marocaine qui a eu lieu au Centre Ibn Khaldoun, en présence de l'ambassadeur du Maroc ; une autre au siège de l'Organisation arabe contre la discrimination et, enfin, une soirée suivie d'une conférence à l'Université Georges Town organisée par la chaîne "Al Mouhajir", la Ligue des journalistes arabes, et le club de Washington, en plus de deux  autres soirées pour les communautés marocaines à Orlando en Floride et Huston au Texas.
Mais l'activité la plus en vue est celle d'avoir accédé à La Maison Blanche en compagnie de la chaîne "Al Mouhajir" pour une interview au cours de laquelle l’artiste a tenu à adresser un message au Président Barak Obama pour intervenir au profit des enfants marocains séquestrés à Tindouf et se pencher aussi sur le cas du chanteur Najem Allal séquestré à Raboni, dans les camps de Tindouf. Le chanteur compositeur marocain a adressé, d'autre part,  une lettre au Président Obama lui demandant, en tant qu'artiste marocain, de soutenir l'intégrité territoriale du Maroc. Ce n'est pas la première initiative que Nouaâmane Lahlou s’est engagé à  défendre la cause nationale et à mobiliser  l’opinion publique sur cette question. Il avait créé le collectif "Noujoum Mouatina" (Stars citoyennes) en compagnie de plusieurs artistes, tels Naima M’charki, Rachid Ouali, Mouna Fettou, Bouchra Ijork, Aziz Bouderbala, entre autres. Ce collectif ne milite pas seulement dans le cadre de la défense de l'intégrité territoriale mais tente également de promouvoir les valeurs du patriotisme. Pour ce faire, il a organisé des manifestations dans plusieurs régions et villes du Maroc. Bel exemple donc de la diplomatie parallèle qui a un grand rôle à jouer aux côtés de la diplomatie officielle pour défendre les intérêts du pays.  

Abdessalam Khatib
Samedi 23 Juin 2012

Lu 559 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs